August 29, 2019 / 10:35 AM / 2 months ago

TAUX-Plus bas historique pour le rendement à dix ans italien

MILAN, 29 août (Reuters) - Le rendement de la dette à dix ans italienne est tombé jeudi à son plus bas niveau historique sur le marché secondaire, comme sur le marché primaire lors d’une adjudication du Trésor, les investisseurs saluant la perspective de la formation d’un nouveau gouvernement de coalition qui évitera la convocation d’élections anticipées.

Chargé par le président de la République, Sergio Mattarella, de former un nouveau cabinet réunissant le Mouvement 5 Etoiles (M5S, autoproclamé antisystème) et le Parti démocrate (centre gauche), le président du Conseil sortant, Giuseppe Conte, a promis de lui soumettre des propositions “dans les prochains jours”.

Sur le marché secondaire, le rendement des obligations souveraines italiennes (BTP) à dix ans perdait plus de huit points de base vers 10h00 GMT à 0,946% après être tombé à 0,929%, son plus bas niveau historique.

Il dépassait encore 2,5% début juin et avait culminé à près de 3,8% à l’automne dernier, en pleine période de tension entre Rome et la Commission européenne sur le déficit budgétaire.

Sa chute a ramené l’écart de rendements (“spread”) entre les titres à dix ans italiens et allemands autour de 160 points de base, au plus bas depuis mai 2018, contre plus de 300 points à l’automne dernier.

Profitant de ce mouvement, le Trésor a adjugé jeudi des titres à dix ans à un rendement de 0,96%, un plus bas record, inférieur de 60 points de base à celui auquel avait été réalisé l’adjudication équivalente du mois dernier.

Le Trésor a aussi émis des titres à cinq ans à 0,32%, le rendement à l’émission le plus bas enregistré depuis septembre 2016.

La perspective de la formation d’une coalition entre M5S et PD et améliore la visibilité des investisseurs sur la situation politique dans la péninsule tout en les rassurant sur les perspectives économiques et budgétaires.

“D’un point de vue macroéconomique, l’incertitude politique des derniers mois a lourdement affecté le sentiment et eu un impact négatif sur les projets d’investissement des entreprises”, explique UBS dans une note d’analyse.

“Une stabilité politique accrue pourrait aboutir à une reprise de l’investissement, même dans le contexte d’une décélération globale de la croissance.” (Giulio Piovaccari, Marc Angrand pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below