August 26, 2019 / 10:56 PM / 24 days ago

Italie-Le PD et le M5S proches d'un accord, avec Conte à la tête du Conseil

ROME, 27 août (Reuters) - Le Mouvement antisystème 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD, centre gauche) semblaient lundi soir aux portes d’un accord pour former une nouvelle coalition gouvernementale après que le PD a fait un geste dans la journée en levant son veto à la reconduction de Giuseppe Conte à la présidence du Conseil.

Le sort de Conte, qui a démissionné la semaine dernière après la décision de la Ligue (extrême droite) de faire éclater la coalition gouvernementale qu’elle avait formée avec le M5S, était vu ces derniers jours comme le principal obstacle à la constitution d’une coalition alternative. Conte n’est affilié à aucun parti mais proche du M5S.

Le M5S et le PD, qui se sont vivement opposés depuis les élections législatives de l’an passé, sont à la recherche d’un compromis leur évitant de revenir devant les électeurs à la faveur d’élections anticipées souhaitées par le chef de la Ligue, Matteo Salvini.

Le président italien Sergio Mattarella a donné au M5S la possibilité de former une nouvelle coalition avec le Parti démocrate. Après avoir initialement fixé mardi comme date butoir, il recevra mercredi les dirigeants du M5S et du PD, Luigi Di Maio et Nicola Zingaretti, ont fait savoir lundi ses services dans un communiqué.

Conte, qui participait au sommet du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), est revenu à Rome pour une réunion dans la soirée avec Di Maio et Zingaretti dans le but de régler les derniers détails d’un accord. La réunion, organisée dans les bureaux de Conte, s’est étirée au-delà de minuit.

“Nous travaillons pour donner à l’Italie un nouveau gouvernement (...) Nous sommes sur la bonne voie”, a déclaré Zingaretti devant les journalistes après un entretien avec Di Maio plus tôt dans la journée.

“Nous devons établir un budget (pour 2020) qui requiert un gouvernement nouveau, sérieux et autoritaire”, a-t-il ajouté.

Dans l’hypothèse où aucun accroc ne viendrait perturber les discussions autour de la composition du gouvernement et de l’agenda politique, la nouvelle coalition pourrait formellement arriver au pouvoir en début de semaine prochaine.

Le président Mattarella doit rencontrer mardi les représentants des petits partis, avant de recevoir mercredi le Parti démocrate à 14h00 GMT puis terminer ses consultations avec le M5S à 17h00 GMT.

Seul le chef de l’Etat est habilité à dissoudre le Parlement et à convoquer des élections anticipées, ce qu’il fera si aucun accord de gouvernement n’est conclu.

La Ligue, craignant d’avoir échoué à provoquer des élections anticipées et ainsi de se retrouver sur la touche, a tenté en vain de relancer sa coalition gouvernementale avec le M5S.

Matteo Salvini a organisé lundi une conférence de presse pour dénoncer les discussions PD-M5S.

“Vous pouvez fuir les élections pendant un mois, deux mois ou une année, mais vous ne pouvez pas fuir perpétuellement”, a-t-il dit. “Ceux qui ont peur du jugement des Italiens n’ont pas la conscience tranquille”, a-t-il ajouté. (Angelo Amante et Gavin Jones; Tangi Salaün et Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below