August 26, 2019 / 6:05 PM / 3 months ago

LEAD 1-TechnipFMC va se scinder, trois ans après la fusion

(Actualisé avec précisions)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 26 août (Reuters) - Le groupe parapétrolier TechnipFMC a dévoilé lundi un projet visant à scinder son activité d’ingénierie et de construction près de trois ans après la fusion entre le français Technip et l’américain FMC qui lui a donné naissance.

Dans un communiqué diffusé lundi après la clôture de la Bourse de Paris, le groupe franco-américain, qui affiche une capitalisation boursière de 10,3 milliards de dollars (9,3 milliards d’euros), a expliqué vouloir créer deux sociétés indépendantes, chacune cotée en Bourse.

“SpinCo”, selon son appellation provisoire, a vocation dans le cadre de l’opération à devenir un acteur de premier plan dans l’ingénierie et la construction. Domiciliée aux Pays-Bas, cette nouvelle entité sera dirigée par la Française Catherine MacGregor, sera cotée sur Euronext à Paris et son siège sera localisé dans la capitale française.

“RemainCo”, de son côté, se spécialisera dans la fourniture de services et de technologies pour le secteur sous-marin (“subsea”). Elle restera immatriculée au Royaume-Uni avec son siège à Houston et aura une double cotation à New York et Paris.

“La scission devrait permettre aux deux entités de se recentrer sur des stratégies différenciées et d’apporter davantage de flexibilité et d’opportunités de croissance”, explique le groupe dans un communiqué.

L’opération pourrait se concrétiser au cours du premier semestre de 2020 en fonction des conditions de marché et sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires, précise le groupe.

UNE DIRIGEANTE FRANCAISE POUR SPINCO

Les actions de SpinCo seront distribuées à l’ensemble des actionnaires de TechnipFMC dans le cadre de la transaction, qui a reçu le feu vert unanime du conseil d’administration.

“Nous sommes convaincus que l’opération permettrait aux deux entreprises d’être les champions de leur secteur et de générer de la valeur supplémentaire”, explique dans un communiqué le PDG de TechnipFMC, Doug Pferdehirt, qui conservera la direction de “RemainCo”.

La transaction devrait ainsi donner naissance à un nouvel acteur français de premier plan dans l’on-shore/off-shore, trois ans après une fusion “entre égaux” qui a fait l’objet de critiques en France, où a été pointée une domination croissante des Américains sur la nouvelle entité.

Selon le communiqué, la banque publique française bpiFrance, actionnaire de TechnipFMC, a apporté “un soutien fort à l’opération proposée”.

TechnipFMC est conseillé pour la transaction par la banque Rothschild & Co. ainsi que par les cabinets Latham & Watkins, LLP et Darrois Villey Maillot Brochier.

Le communiqué :

reut.rs/2NxhdRL

La présentation :

bit.ly/2ZewCh0

Edité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below