August 25, 2019 / 11:09 PM / 3 months ago

Trump regrette de n'avoir pas relevé davantage les taxes sur les produits chinois

BIARRITZ/WASHINGTON, 26 août (Reuters) - Donald Trump regrette de n’avoir pas relevé encore davantage cette semaine les droits de douane sur les produits chinois, a déclaré dimanche la Maison blanche dans le but de clarifier les propos du président américain qui a dit plus tôt avoir hésité à augmenter de nouveau les taxes sur les importations chinoises.

Interrogé dimanche par des journalistes lors du sommet du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), Donald Trump a répondu à l’affirmative à la question de savoir s’il avait eu des doutes au moment de décider du relèvement de 5% des taxes sur 500 milliards de dollars (490 milliards d’euros) de produits chinois importés.

“Oui, évidemment. Pourquoi pas ?”, a déclaré le président américain lors de son entretien avec le Premier ministre britannique Boris Johnson. “J’y réfléchis à deux fois pour tous les sujets”, a-t-il poursuivi après une nouvelle question d’un journaliste.

La porte-parole de la Maison blanche, Stephanie Grisham, a indiqué dans un communiqué que le “président Trump a répondu par l’affirmative parce qu’il regrette de ne pas avoir relevé davantage les droits de douane”.

Donald Trump a toutefois laissé entendre qu’il était revenu sur son idée de contraindre les entreprises américaines à quitter la Chine, comme il l’avait évoqué vendredi après que Pékin a annoncé des mesures de rétorsion face aux droits de douane américains qui toucheront, en deux étapes au 1er septembre puis au 15 décembre, quelque 300 milliards de produits chinois encore non taxés.

“Je pourrais déclarer l’urgence nationale (en vertu d’une loi qui contraindrait alors les entreprises américaines à quitter la Chine, ndlr). Quand ils volent la propriété intellectuelle, une perte de 300 milliards à 500 milliards de dollars par an, et quand nous avons une perte totale de près d’un trillion de dollar par an (...) En différents points, il s’agit d’une urgence”, a déclaré le chef de la Maison blanche.

“Mais je n’ai pas ce projet pour l’heure”, a-t-il poursuivi. “En fait, à l’heure actuelle nous nous entendons très bien avec la Chine. Nous discutons”.

S’exprimant dans un entretien à la chaîne Fox News dimanche, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré que Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping étaient désormais des “ennemis” sur les questions commerciales, même s’ils avaient une bonne relation personnelle par ailleurs.

“Le président Xi est toujours son ami”, a dit celui qui est l’un des principaux négociateurs de Washington avec Pékin. “Mais sur les questions financières et le commerce, nous sommes devenus ennemis. Nous ne faisons pas de progrès”. (Jeff Mason à Biarritz, avec David Morgan et Ginger Gibson à Washington; Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below