August 22, 2019 / 11:28 PM / a month ago

La Maison blanche réfléchit à des baisses d'impôts, dit Kudlow

(Actualisé tout du long, photo à disposition)

WASHINGTON, 23 août (Reuters) - L’administration Trump réfléchit à un ensemble de baisses fiscales qui pourraient être mises en oeuvre avant l’élection présidentielle prévue en novembre 2020 afin de soutenir la croissance économique sur le long terme, a déclaré jeudi Larry Kudlow, le conseiller économique de la Maison blanche.

L’objectif de ces allègements fiscaux n’est pas de pallier les éventuelles faiblesses économiques à court terme, a-t-il expliqué devant des journalistes, indiquant que l’administration américaine “anticipait seulement une économie solide”.

“Nous envisageons depuis un moment (...) des mesures d’allègement fiscal supplémentaires pour la classe moyenne, les travailleurs à col bleu, les petites entreprises - en plus de la loi adoptée fin 2017”, a poursuivi Kudlow.

Le conseiller économique de la présidence américaine a fait ces déclarations alors qu’il tentait de mettre fin au flou entourant la politique fiscale de l’administration Trump, un flou alimenté en partie par Donald Trump lui-même ces derniers jours.

Le Washington Post rapportait lundi que l’administration envisageait une réduction temporaire des cotisations sociales pour pallier un ralentissement de l’activité économique aux Etats-Unis. Plusieurs millions de contribuables aux Etats-Unis paient des cotisations salariales qui servent entre autre à financer Medicare, le système fédéral de santé dédié aux personnes âgées.

La Maison blanche a dans un premier temps nié les informations rapportées par le Washington Post, mais Donald Trump a déclaré mardi que son administration étudiait la possibilité de réduire la fiscalité sur les salaires comme sur les plus-values boursières. Le lendemain, le président américain a démenti envisager de moins taxer salaires et plus-values.

Kudlow a déclaré aux journalistes que l’administration envisageait de longue date une baisse des taux d’imposition et une réduction des tranches fiscales dans le cadre de la réforme fiscale engagée fin 2017.

“Nous travaillons avec les responsables dans les deux chambres du Capitole, voilà notre programme en matière d’impôts”, a-t-il dit. (Mohammad Zargham et Alexandra Alper; Pierre Sérisier et Jean Terzian pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below