August 22, 2019 / 6:36 AM / a month ago

Sunrise défend l'opération UPC, qualifie Freenet d'"égoïste"

FRANCFORT, 22 août (Reuters) - L’opérateur télécoms suisse Sunrise Communications a défendu son projet d’acquisition, pour 6,3 milliards de francs (5,8 milliards d’euros) dette incluse, d’UPC, la filiale helvétique de Liberty Global, fustigeant son principal actionnaire, qui s’est dit opposé à cette transaction.

Freenet, qui détient 24,5% de Sunrise, a en effet déclaré vendredi qu’il voterait contre le projet d’augmentation de capital de 4,1 milliards de francs suisses envisagé pour mettre la main sur UPC, l’opérateur télécoms allemand estimant que ceci ne jouait pas en faveur des actionnaires.

Fustigeant Freenet, qu’il qualifie “d’égoïste”, Sunrise a mis en avant les synergies qui devraient résulter du rachat d’UPC, les évaluant désormais à 280 millions de francs par an, soit 45 millions de plus que ce qui avait été initialement estimé.

Freenet n’était pas disponible dans l’immédiat pour une réaction.

“Sunrise considère que Freenet agit selon ses propres contraintes financières à court terme, en fonction d’objectifs égoïstes qu’il veut atteindre aux dépens de Sunrise et de ses actionnaires”, déclare l’opérateur suisse, ajoutant que son conseil avait décidé d’exclure Freenet des délibérations concernant le projet UPC. (John Miller, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below