August 21, 2019 / 1:19 PM / a month ago

LEAD 1-G8-Paris "prend acte", juge le sujet ukrainien "crucial"-sce

(Actualisé avec citations supplémentaires et précisions, §§ 3-4 et 9)

PARIS, 21 août (Reuters) - Le retour à un format G8 en 2020 avec la réintégration de la Russie dans le club des démocraties libérales, jugé approprié mardi par Donald Trump, dépend de l’évolution de la situation en Ukraine où le contexte actuel pourrait “être favorable à des avancées”, a déclaré mercredi une source diplomatique française.

“On a pris acte du fait que les Américains (qui assurent la présidence du G7 en 2020 après la France cette année-NDLR) ont la volonté de réintégrer” les Russes “l’an prochain”, a dit cette source à Reuters au lendemain d’un entretien téléphonique entre le président américain et Emmanuel Macron.

“Le sujet ukrainien est crucial” et le contexte actuel, avec notamment l’arrivée au pouvoir du nouveau président Volodimir Zelenski, élu en avril et dont le parti à remporté les législatives en juillet, “peut être favorable à des avancées”, a ajouté cette source.

Cette source a également fait état d’une volonté partagée “très forte” d’avancer sur ce sujet, en ajoutant qu’”on verra si la bonne volonté de la Russie se traduit dans les actes, dans les faits”.

Donald Trump et le chef de l’Etat français sont convenus de discuter de l’Ukraine lors de la première session du G7 qui s’ouvre samedi pour trois jours à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), a-t-elle précisé.

La Russie a été exclue en mars 2014 du G8 - devenu depuis G7 - qui regroupe la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, le Canada et les Etats-Unis - après l’annexion non reconnue par la communauté internationale de la péninsule ukrainienne de Crimée.

La France a toujours conditionné le retour de la Russie et le rétablissement du G8 à des avancées dans la résolution du conflit ukrainien.

En recevant le président russe Vladimir Poutine lundi à Brégançon (Var), Emmanuel Macron avait souhaité que les conditions soient réunies rapidement pour organiser “dans les prochaines semaines” un sommet en format “Normandie” (France, Russie, Ukraine et Allemagne) en vue de résoudre ce conflit qui a fait plus de 13.000 morts.

La dernière réunion de ce type s’est déroulée à l’automne 2016. (Michel Rose et Elizabeth Pineau, avec Marine Pennetier et John Irish, édité par Myriam Rivet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below