May 23, 2019 / 5:02 AM / 5 months ago

RPT-La patience pendant encore "quelque temps" - minutes de la Fed

(Répétition sans changement d’un papier transmis mercredi en début de soirée)

par Howard Schneider et Jason Lange

WASHINGTON, 22 mai (Reuters) - L’approche patiente en matière de politique monétaire sera sans doute encore la norme “pendant quelque temps”, ont convenu les responsables de la Réserve fédérale, lors de la dernière réunion de politique monétaire de l’institut d’émission.

Il semble donc, au vu du compte rendu de la réunion du 30 avril au 1er mai publié mercredi, que la banque centrale ne juge pas utile de modifier les taux d’intérêt dans un sens ou dans l’autre pour le moment.

Les responsables de la Fed ont également étudié en profondeur les moyens de structurer au mieux les avoirs mobiliers de la banque centrale pour parer à une future et éventuelle récession.

“Beaucoup de participants” ont dit qu’il serait peut-être judicieux de recomposer progressivement une partie du bilan avec des valeurs à court terme pour pouvoir ensuite les échanger contre des titres à plus long terme et faire ainsi baisser les taux longs; ce serait un moyen, selon eux, de mieux stimuler l’économie si cela s’avérait nécessaire à l’avenir.

Mais certains ont fait valoir qu’un tel montage pourrait se traduire par une remontée des taux longs dans l’immédiat, “impliquant que la trajectoire du taux des Fed funds soit peut-être proportionnellement plus basse pour parvenir aux mêmes résultats macroéconomiques”.

En définitive, dans ce cas de figure, la Fed aurait moins de marge de manoeuvre pour baisser les taux en période de crise et devrait sans doute recourir aux outils propres au bilan pour stimuler l’économie.

Aucune décision n’a été prise.

Les rendements des Treasuries ont brièvement monté après la publication du compte rendu, tandis que la Bourse a fléchi et que le dollar a réduit ses pertes face à un panier de devises de référence.

Plusieurs responsables de la banque centrale ont dit ces dernières semaines qu’il n’y avait pas lieu de se hâter d’apporter le moindre changement à la politique monétaire.

Les taux d’intérêt sont à leur juste niveau étant donné la vigueur de l’économie et des pressions inflationnistes “quasiment inexistantes”, a ainsi déclaré ce même mercredi le président de l’antenne de New York de la Réserve fédérale, John Williams.

La dernière réunion de la Fed a eu lieu avant que le gouvernement américain n’augmente encore les droits de douane sur certaines produits chinois importés et n’entretienne un peu plus les tensions en prenant pour cible l’équipementier télécoms chinois Huawei.

A ce moment-là, compte tenu de la poursuite de la croissance aux Etats-Unis, d’une inflation discrète et d’une atténuation de certains risques mondiaux, “des membres (de la Fed) ont observé qu’une approche prudente (...) resterait sans doute pertinente pendant quelque temps (...) même si la situation économique et financière internationale continuait de s’améliorer”.

“Quelques” participants ont mis en avant le risque d’inflation et l’éventualité d’avoir à remonter encore les taux d’intérêt mais “plusieurs” autres ont dit que l’inflation risquait de faiblir; les minutes de la réunion donnent ainsi l’image d’un comité de politique monétaire (Fomc) jugeant qu’il est urgent d’attendre tant que les données économiques n’évolueront pas franchement dans un sens ou dans l’autre.

A l’issue de cette réunion, le Fomc a laissé l’objectif de taux des Fed funds à 2,25%-2,5%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below