May 21, 2019 / 6:15 PM / 4 months ago

LEAD 1-Les actionnaires de la SocGen confortent Oudéa au poste de DG

(Actualisé avec déclarations de Frédéric Oudéa lors de l’AG)

PARIS, 21 mai (Reuters) - Les actionnaires de Société générale ont voté mardi en faveur du renouvellement du mandat d’administrateur de Frédéric Oudéa, le confortant ainsi à son poste de directeur général malgré les difficultés persistantes de la banque à rassurer le marché sur sa rentabilité et sa solidité financière.

Réunis en assemblée générale (AG), les actionnaires ont approuvé son renouvellement pour un troisième mandat de quatre ans à près de 96%.

Comme s’y est engagé le conseil d’administration en mars dernier, Frédéric Oudéa va désormais être reconduit au poste de directeur général qu’il occupe depuis 2008.

Alors que la Société générale a été contrainte d’engager une restructuration de sa banque de financement et d’investissement et a revu à la baisse ses objectifs financiers, Frédéric Oudéa s’est efforcé lors de l’AG de défendre son bilan. Il a cherché à rassurer les actionnaires sur sa volonté de transformer la banque et d’atteindre les objectifs en 2020.

“Quand le conseil m’a confirmé son souhait de soumettre à votre vote mon renouvellement, je me suis posé la question de savoir si oui, j’aurai l’énergie et l’envie de continuer à transformer la banque au bon rythme”, a dit le directeur général de la Société générale devant les actionnaires.

“Ma réponse personnelle, c’est oui (...) Soyez assurés, au moment où vous prendrez votre décision, de mon total engagement à servir vos intérêts et poursuivre ma tâche.”

Interrogé à l’AG sur la consolidation bancaire que les autorités européennes appellent de leurs voeux, Frédéric Oudéa a exprimé ses doutes sur la possibilité qu’une telle consolidation puisse améliorer la rentabilité et la solvabilité financière de son établissement.

“Nous avons une priorité, qui est bien plus créatrice de valeur dans un premier temps, qui est d’achever notre trajectoire dans les prochains trimestres”, a déclaré le dirigeant. “On verra le moment venu, en fonction de l’environnement, si un scénario de ce type (rapprochement transfrontalier-NDLR) crée plus de valeur ou pas que poursuivre notre trajectoire.”

En Bourse, l’action Société générale a accuse un repli de plus de 9% depuis le début de l’année face à un indice bancaire européen en hausse de 4%. Sur douze mois, le titre a perdu 39% de sa valeur.

Inti Landauro et Matthieu Protard, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below