May 15, 2019 / 5:04 AM / 9 days ago

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 05H00 GMT (15/05)

BREXIT:

MAY SOUMETTRA L’ACCORD AU VOTE DU PARLEMENT DÉBUT JUIN

LONDRES - La Première ministre britannique Theresa May soumettra l’accord de Brexit au vote du parlement dans la semaine débutant le 3 juin, a déclaré mardi soir le porte-parole de Downing Street.

La rencontre qui a eu lieu mardi soir entre Theresa May et le chef de file de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a été “à la fois utile et constructive”, a dit le porte-parole, ajoutant que les discussions avec le Labour se poursuivraient mercredi à un niveau officiel.

Theresa May doit rencontrer mercredi les cadres du Comité 1922, qui regroupe les parlementaires conservateurs à l’exception des élus occupant aussi une charge ministérielle.

—-

SOMMET À PARIS:

DES GÉANTS D’INTERNET ENGAGÉS CONTRE TERRORISME ET VIOLENCE

PARIS - De grandes entreprises du numérique et des Etats s’engageront mercredi à Paris à lutter contre la propagande terroriste et l’extrémisme violent sur Internet, ainsi qu’à agir pour le bien commun à travers l’éducation ou la promotion de la diversité.

Lors du deuxième sommet Tech for Good, plus de 80 dirigeants travailleront à l’Elysée sur l’éducation, l’avenir du travail, la diversité, l’inclusion économique et l’environnement.

Sept engagements seront annoncés au cours de ce sommet, dont celui de porter au minimum à 30% d’ici 2022 la part de femmes dans leurs équipes de management et direction, les plus avancés allant vers la parité.

SUITE À LA TUERIE DE CHRISTCHURCH

PARIS - Facebook a annoncé mercredi de nouvelles restrictions à la diffusion en direct de vidéos sur sa plate-forme ainsi qu’un partenariat de recherche doté de 7,5 millions de dollars (6,7 millions d’euros) pour améliorer ses capacités d’analyse des images, deux mois après les attentats de Christchurch en Nouvelle-Zélande.

Ces mesures ont été dévoilées avant le lancement à Paris par le président français Emmanuel Macron et la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern de “l’appel de Christchurch” contre le terrorisme et l’extrémisme violent sur Internet.

Le texte, qui n’a pas de portée contraignante, vise à accroître “la réactivité, l’anticipation, la transparence et la gestion de crise” des plates-formes et des Etats, explique-t-on à l’Elysée.

L’auteur des attentats de Christchurch le 15 mars, qui ont fait 51 morts dans deux mosquées, a filmé le massacre qu’il commettait en le diffusant en direct pendant 17 minutes via l’application Facebook Live.

—-

POUTINE: TRUMP VEUT VRAIMENT RELANCER LES RELATIONS RUSSO-US

SOTCHI, Russie - Vladimir Poutine a déclaré mardi au secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, avoir l’impression que Donald Trump souhaitait véritablement améliorer les relations russo-américaines, mises à mal ces dernières années.

Vladimir Poutine, qui recevait le chef du département d’Etat à Sotchi, station balnéaire russe des bords de la mer Noire, est d’ailleurs ouvert à une nouvelle rencontre avec Donald Trump si Moscou reçoit une proposition officielle en ce sens, a déclaré un conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov. Trump a dit lundi qu’il projetait de voir Poutine en marge du sommet du G20 à Osaka au Japon en juin.

Le président russe a réaffirmé d’autre part que Moscou ne s’était jamais immiscé dans les élections américaines.

S’exprimant devant les journalistes à l’issue de son entrevue avec Poutine, Pompeo a déclaré que les deux camps avaient eu une conversation “très productive” sur la Syrie. Il a par ailleurs dit que Washington et Moscou partageaient selon lui “le même objectif” concernant la Corée du Nord.

—-

QUATRE CATHOLIQUES TUÉS DANS UNE NOUVELLE ATTAQUE AU BURKINA

OUAGADOUGOU - Un groupe d’hommes armés a tué quatre catholiques et brisé une statue de la Vierge Marie dans le diocèse d’Ouahigouya, dans le nord du Burkina Faso, a déclaré mardi un évêque burkinabé.

Il s’agit de la troisième attaque meurtrière contre des lieux de culte et des fidèles chrétiens dans ce pays en l’espace de 15 jours. Paul Ouedraogo, président de la conférence épiscopale du Burkina Faso et du Niger, n’a pas donné davantage de précisions sur cette attaque, qui remonte à lundi.

—-

SOUDAN:

ACCORD SUR UNE PÉRIODE DE TRANSITION DE TROIS ANS - CMT

KHARTOUM - Le Conseil militaire de transition (CMT), qui assure l’intérim du pouvoir au Soudan depuis la chute du président Omar el Béchir en avril, a annoncé mercredi avoir convenu avec l’opposition que la période de transition durerait trois ans, précisant qu’un accord définitif serait conclu dans les 24 prochaines heures.

Un accord partiel entre le CMT et la “Déclaration des forces de la liberté et du changement” (DFLC), alliance d’organisations d’opposition et de la société civile, avait été trouvé lundi sur la structure de l’autorité de transition.

Le général Yasser al Atta a ajouté que la DFLC disposerait des deux-tiers des sièges dans la structure de transition et que les partis extérieurs à la DFLC occuperaient les autres sièges.

—- AMNESTY ACCUSE LE VENEZUELA DE VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME

MEXICO - Amnesty International a demandé mardi à la Cour pénale internationale (CPI) d’enquêter sur de présumés “crimes contre l’humanité” commis au Venezuela par le gouvernement du président Nicolas Maduro, et tout particulièrement en janvier lors de violents rassemblements dans la capitale Caracas.

Dans un rapport présenté à Mexico, l’ONG dit avoir rassemblé les preuves d’exécutions sommaires, de détentions arbitraires et de décès et blessures causés par un recours excessif à la force de la part du gouvernement de Maduro.

Au moins 47 personnes ont été tuées lors d’une vague de contestation contre le régime Maduro en janvier, indique le rapport. Une équipe d’Amnesty s’est rendue au Venezuela du 31 janvier au 17 février, est-il écrit dans le document, et a consigné six exécutions extrajudiciaires, trois cas d’usage excessif de la force et six détentions arbitraires.

—- TRUMP DÉMENT L’EXISTENCE D’UN PROJET MILITAIRE AU MOYEN-ORIENT

WASHINGTON - Donald Trump a démenti mardi une information du New York Times selon laquelle les responsables américains examinaient un projet militaire prévoyant le déploiement de 120.000 soldats au Moyen-Orient pour faire face à une attaque ou aux initiatives de l’Iran pour se doter de l’arme nucléaire.

“Je pense que c’est une fausse information. D’accord ?”, a déclaré Donald Trump devant la presse à la Maison blanche.

“Maintenant, est-ce que je ferais cela ? Absolument. Mais nous n’avons pas de projet pour cela. J’espère que nous n’aurons pas à faire ça. Et si on faisait ça, on enverrait bien plus de soldats”, a-t-il ajouté.

Le New York Times indiquait lundi que le secrétaire à la Défense, Patrick Shanahan, avait présenté aux conseilleurs du président américain un projet militaire actualisé prévoyant l’envoi de 120.000 soldats au Moyen-Orient.

—-

USA 2020

LE GOUVERNEUR DU MONTANA CANDIDAT À L’INVESTITURE DÉMOCRATE

HELENA, Montana - Le gouverneur du Montana, Steve Bullock, a annoncé mardi sa candidature à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle américaine de 2020.

Bullock, 53 ans, a souligné dans un entretien à Reuters être le seul, parmi la vingtaine de personnalités en lice, à avoir remporté un scrutin dans un Etat très largement favorable à Donald Trump lors de la présidentielle de 2016.

ENCADRE-Les candidats en lice pour l’investiture démocrate en 2020

—-

EUROPÉENNES-LE RN SOLIDEMENT EN TÊTE DEVANT LAREM-SONDAGE

PARIS - Le Rassemblement national (RN) est en tête des intentions de vote aux élections européennes du 26 mai, avec trois points d’avance sur l’alliance La République en marche(LaRem)-MoDem, selon un sondage Kantar-One Point pour La Croix publié mardi.

La liste conduite par Jordan Bardella est créditée de 23%, celle emmenée par Nathalie Loiseau de 20%.

Les Républicains (14%), Europe Ecologie-Les verts (8%), La France insoumise (8%) et l’attelage Place publique-Parti socialiste (5%) obtiennent des scores qui leur permettront, s’ils se confirment, d’envoyer des élus au Parlement européen.

—-

FRANCE-LE PROCÈS DES BALKANY ENTRE DANS LE VIF DU SUJET

PARIS - Le procès pour fraude fiscale du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) Patrick Balkany et de son épouse Isabelle est entré mardi dans le vif du sujet après une dernière bataille procédurale perdue par leurs avocats, qui n’ont pas réussi à obtenir son renvoi ou son dépaysement.

Le principal avocat de l’élu Les Républicains (LR), Eric Dupond-Moretti, a défendu mardi, dans une dernière tentative, une requête en nullité de l’ordonnance de renvoi au tribunal et de la citation à comparaître des prévenus, ainsi qu’une demande de jonction des deux dossiers pour lesquels ils sont jugés.

Mais le président du Tribunal, Benjamin Blanchet, dont les avocats des époux Balkany ont demandé la récusation, jusqu’ici en vain, a rejeté cette demande de jonction mais décidé de joindre l’examen de la requête en nullité au fond.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below