May 8, 2019 / 1:44 PM / in 2 months

LEAD 1-Le bénéfice de Thomson Reuters au T1 supérieur aux attentes

(Actualisé avec précisions)

par Kenneth Li et Nick Zieminski

NEW YORK, 8 mai (Reuters) - Thomson Reuters a annoncé mercredi un bénéfice au premier trimestre meilleur que prévu, gonflé par la demande soutenue pour les données que l’entreprise aux professionnels du droit, et a confirmé ses objectifs pour 2019 et 2020.

Le groupe, maison mère de l’agence de presse Reuters News, a publié un bénéfice hors éléments exceptionnels de 36 cents par action, contre 28 cents un an plus tôt grâce à la réduction des frais d’intérêt et aux rachats d’actions.

Le consensus moyen s’établissait à 25 cents selon des données IBES de Refinitiv.

Le chiffre d’affaires sur la période janvier-mars a augmenté de 8% sur un an à 1,49 milliard de dollars (1,33 milliard d’euros), légèrement inférieur à celui de 1,5 milliard anticipé par les analystes.

L’action cotée à Toronto, qui a touché un plus haut historique de 83,83 dollars canadiens le 1er mai, gagnait 1,8% dans les premiers échanges. Elle a bondi de 60% au cours des 12 derniers mois.

Les taux de change ont pesé sur l’ensemble des activités du groupe. Hors effets de change, le chiffre d’affaires de chacune des divisions ressort en hausse.

BOND DE 19% DU BÉNÉFICE DE LEGAL PROFESSIONALS

“Legal Professionals”, la plus importante de ces divisions, a enregistré une hausse de 3% de ses ventes à taux de change constants et une hausse de 19% de son bénéfice ajusté.

“Le moteur de notre activité, c’est l’environnement réglementaire de plus en plus complexe auquel nos clients sont confrontés, ainsi que l’efficacité et les outils nécessaires pour aider nos clients professionnels à faire leur travail”, a déclaré le directeur général, Jim Smith.

Interrogé sur la stratégie d’acquisitions de la société, Jim Smith a déclaré: “Nous sommes toujours à l’affût. Nous explorons activement le marché.”

Thomson Reuters, contrôlé par la famille canadienne Thomson, a cédé en octobre 2018 une participation de 55% dans sa division Financial & Risk (F&R) au fonds Blackstone dans le cadre d’une transaction valorisant cette division, désormais appelée Refinitiv, environ 20 milliards de dollars.

Dans le cadre de l’accord avec Blackstone, Refinitiv doit verser au moins 325 millions de dollars par an à Reuters pendant 30 ans, ajustés de l’inflation, pour accéder à son flux d’informations, pour un total de près de 10 milliards de dollars.

Le chiffre d’affaires de Reuters News a plus que doublé au premier trimestre à 155 millions de dollars, en raison de la contribution de Refinitiv, qui a été comptabilisée pour la première fois dans les résultats financiers de cette division au quatrième trimestre 2018.

Thomson Reuters a annoncé avoir provisionné deux milliards de dollars sur les 17 milliards de dollars générés par la transaction avec Blackstone afin de réaliser des achats destinés à développer ses activités dans les domaines juridique, fiscal et comptable et dans le secteur des entreprises.

En novembre, Thomson Reuters a nommé Michael Friedenberg, ex-directeur général d’IDG Communications, au poste de président de Reuters News. La direction vient de passer en revue la stratégie de Michael Friedenberg et la partagera avec conseil d’administration en juin, a indiqué Jim Smith.

Pour 2019, le groupe a confirmé son objectif d’une croissance de ses ventes comprise entre 7 et 8,5% avant effets de change et de la moitié pour 2020. (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below