May 14, 2019 / 6:12 AM / 12 days ago

PHARMA-L'allemand Merck publie un bénéfice un peu moins élevé que prévu

14 mai (Reuters) - L’allemand Merck a annoncé mardi une contraction de 4% de son bénéfice d’exploitation (Ebitda) au premier trimestre, à 929 millions d’euros, un niveau inférieur aux prévisions des analystes interrogés par Reuters qui l’attendaient en moyenne à 944 millions.

Le groupe a cependant confirmé son objectif d’une progression de 10% à 13% de son Ebitda cette année mais il s’attend désormais à bénéficier d’effets de changes favorables, de 2% maximum, alors qu’il pensait précédemment qu’ils seraient négatifs de 3% à 4%.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* LE BÉNÉFICE ET LES REVENUS DE REGENERON DÉÇOIVENT AU T1

7 mai - Regeneron a annoncé mardi un bénéfice et un chiffre d’affaires sur les trois premiers mois de l’année inférieurs aux attentes, pour la première fois en huit trimestres.

Le bénéfice ajusté du groupe américain est ressorti à 4,45 dollars par action, contre un résultat de 5,46 dollars attendu en moyenne par le consensus. Le chiffre d’affaires s’est établi à 1,71 milliard de dollars, également inférieur à celui de 1,76 milliard attendu par les analystes.

Le groupe a en outre réduit sa prévision de revenus tirés de sa collaboration avec Sanofi dans une fourchette de 500 à 535 millions de dollars, contre 510-560 millions auparavant.

* LES VENTES DE MYLAN INFÉRIEURES AUX ATTENTES AU T1

7 mai - Mylan a publié mardi un chiffre d’affaires au premier trimestre inférieur aux attentes, grevé par la restructuration de son usine de Morgantown, en Virginie-Occidentale, et la vigueur du dollar.

Les ventes du spécialiste des génériques ont reculé de 6% en Amérique du Nord, à 922,9 millions de dollars (825,3 millions d’euros), sous le consensus moyen de 952,43 millions de dollars. Sur les trois premiers mois de 2019, le chiffre d’affaires global a baissé de 7% à 2,50 milliards de dollars, à comparer aux 2,69 milliards attendus, selon des données IBES de Refinitiv.

Le groupe a annoncé une perte nette de 25 millions de dollars (22 millions d’euros), soit cinq cents par action, contre un bénéfice de 87,1 millions de dollars (17 cents/action) un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice est de 82 cents par action, supérieur à celui de 79 cents anticipé par les analystes.

* ALLERGAN RELÈVE SES PRÉVISIONS 2019

7 mai - Allergan a relevé mardi ses objectifs annuels après avoir publié un bénéfice meilleur que prévu au premier trimestre, gonflé par ses ventes de Botox, qui ont progressé de 6,3% à 868,4 millions de dollars (776 millions d’euros).

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice est ressorti à 3,79 dollars par action, nettement au-dessus des 3,55 dollars attendus en moyenne par les analystes selon des données IBES de Refinitiv.

La perte nette s’est toutefois creusée sur les trois premiers mois de l’année en raison d’une charge de 2,5 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros) liée à l’échec clinique du raspatinel, son traitement de la dépression.

Allergan table désormais sur un bénéfice ajusté pour 2019 supérieur à 16,55 dollars, contre une prévision antérieure d’au moins 16,36 dollars par action. Le groupe anticipe également un chiffre d’affaires annuel compris entre 15,13 et 15,43 milliards de dollars, contre une fourchette précédente de 15 à 15,3 milliards de dollars.

* TEVA DÉÇOIT AVEC DES VENTES INFÉRIEURES AUX ATTENTES

2 mai - Teva Pharmaceutical a publié jeudi un chiffre d’affaires au premier trimestre légèrement inférieur aux attentes, de 4,3 milliards de dollars contre 4,38 milliards attendus selon les données IBES de Refinitiv, en raison d’une baisse plus forte que prévu des ventes de son traitement contre la sclérose en plaques, le Copaxone, et de la faiblesse de son activité de génériques aux Etats-Unis.

Le laboratoire israélien, qui s’est dit en mesure de réaliser 3 milliards de dollars (2,68 milliards d’euros) d’économies cette année, a en revanche enregistré un recul moins prononcé que prévu de son bénéfice ajusté, tombé à 60 cents par action contre 94 cents un an plus tôt, alors que les analystes l’attendaient à 58 cents.

“Nous ne pensons pas que (ces résultats) modifient de manière fondamentale le scénario et nous continuons d’attendre des signes de croissance plus forte du chiffre d’affaires pour compléter les réductions de coûts attendues”, juge Vamil Divan, analyste de Credit Suisse.

* GSK PORTÉ PAR SES VACCINS AU T1 MAIS LE CASH-FLOW PÈSE

1er mai - GlaxoSmithKline a annoncé mercredi une progression plus forte que prévu de ses ventes au premier trimestre, de 6%, avec la forte croissance de son vaccin Shingrix, mais a fait état d’une chute de 50% de ses flux de trésorerie disponibles à 165 millions de livres.

Le chiffre d’affaires du laboratoire britannique s’est élevé à 7,66 milliards de livres (8,9 milliards d’euros) et son bénéfice d’exploitation s’est établi à 30,1 pence par action.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action de 26,1 pence sur un chiffre d’affaires de 7,56 milliards de livres, selon un consensus fourni par le groupe.

* MERCK, PORTÉ PAR LE KEYTRUDA, RELÈVE SES PRÉVISIONS

30 avril - Merck & Co a publié mardi des résultats au premier trimestre supérieurs aux attentes et a relevé ses prévisions de chiffre d’affaires et de bénéfice pour l’ensemble de l’année avec le bond des ventes du Keytruda, son traitement vedette par immunothérapie contre le cancer.

Le Keytruda est le principal moteur de croissance de Merck en raison de sa position de pointe en tant que traitement initial du cancer du poumon, le marché le plus lucratif dans le domaine de l’oncologie. A la suite de tests positifs, il pourrait aussi s’imposer dans le traitement du cancer du rein. Ses ventes ont bondi de 55% à 2,27 milliards de dollars (2,02 milliards d’euros) au premier trimestre.

Merck a dégagé sur les trois premiers mois de l’année un bénéfice par action de 1,22 dollar, hors exceptionnels, sur un chiffre d’affaires de 10,81 milliards de dollars. Les analystes attendaient en moyenne respectivement 1,06 dollar et 10,48 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

* PFIZER RELÈVE SA PRÉVISION DE BÉNÉFICE ANNUEL

30 avril - Pfizer a légèrement relevé mardi sa prévision de bénéfice annuel après avoir dégagé au premier trimestre des résultats meilleurs que prévu, portés par les ventes de son traitement contre le cancer du sein Ibrance et de son vaccin contre les maladies à pneumocoque Prévenar.

Le laboratoire américain a relevé d’un cent les deux extrémités de sa fourchette de prévision de bénéfice annuel, attendu entre 2,83 et 2,93 dollars par action. Les analystes prévoient 2,89 dollars selon les données IBES de Refinitiv.

Pfizer a réalisé au premier trimestre un bénéfice par action, hors exceptionnels, de 85 cents, supérieur aux prévisions des analystes qui l’attendaient à 75 cents, sur un chiffre d’affaires de 13,12 milliards de dollars (consensus 12,99 milliards).

* ELI LILLY ABAISSE SA PRÉVISION DE VENTES ANNUELLES

30 avril - Eli Lilly a abaissé mardi sa prévision de chiffre d’affaires annuel alors qu’il s’attend à souffrir encore d’une baisse des prix aux Etats-Unis et de la concurrence croissante des génériques pour certains de ses traitements.

Le laboratoire américain, dont le portefeuille de traitements contre le cancer va rétrécir avec le retrait programmé du Lartruvo, s’attend désormais à un chiffre d’affaires en 2019 compris entre 22,0 et 22,5 milliards de dollars, contre une précédente fourchette de 25,1 à 25,6 milliards. Il a en revanche relevé de cinq cents les deux extrémités de sa fourchette de prévision de bénéfice annuel par action, maintenant attendu entre 5,60 et 5,70 dollars.

Les ventes de son traitement vedette contre le diabète Trulicity n’ont atteint que 879,7 millions de dollars au premier trimestre alors que les analystes attendaient 952 millions.

* LES VENTES D’ASTRAZENECA SUPÉRIEURES AUX ATTENTES AU T1

AstraZeneca a annoncé vendredi une hausse de ses ventes supérieure aux attentes au premier trimestre grâce à une solide demande pour ses traitements anticancéreux.

Ces ventes ont augmenté de 14% à 5,47 milliards de dollars (4,9 milliards d’euros) sur les trois premiers mois de l’année. Les analystes s’attendaient en moyenne à des ventes de 5,29 milliards de dollars, selon un consensus de 19 analystes établi par le groupe.

Le laboratoire britannique, qui vient de conclure un accord en oncologie avec le japonais Daiichi Sankyo, a fait état en février d’une croissance annuelle de ses ventes pour la première fois depuis 2009.

* SANOFI, TIRÉ PAR GENZYME AU T1, CONFIRME SES PRÉVISIONS

26 avril Sanofi a confirmé vendredi ses objectifs annuels après des résultats en nette progression au premier trimestre, la forte hausse de ses activités de spécialités (Genzyme) ayant compensé un nouveau recul dans le diabète.

Les ventes du groupe pharmaceutique français ont progressé de 6,2% sur les trois premiers mois de l’année, à 8,39 milliards d’euros, un chiffre proche des 8,36 milliards du consensus Infront Data pour Reuters.

A taux de changes constants, la hausse des ventes est ressortie à 4,2%.

Le bénéfice net a quant à lui grimpé de 10,5% à 1,76 milliard d’euros, légèrement supérieur au consensus de 1,67 milliard, enregistrant un bond en avant de 9,0% hors changes.

Le groupe confirme prévoir une hausse comprise entre 3% et 5% à taux de changes constants de son bénéfice net par action en 2019, sauf événement majeur imprévu.

* NOVARTIS RELÈVE SES OBJECTIFS AVEC COSENTYX ET ENTRESTO

24 avril - Novartis a relevé mercredi ses objectifs pour 2019 après un solide premier trimestre, porté par la croissance continue des ventes de son traitement pour l’insuffisance cardiaque Entresto et de son médicament contre le psoriasis Cosentyx.

Le bénéfice net de base du laboratoire suisse au premier trimestre a progressé de 13% à 2,81 milliards de dollars à changes constants, contre un consensus Infront Data de 2,76 milliards. Les ventes hors Alcon, dont les titres ont été distribués aux actionnaires ce mois-ci, ont progressé de 7% à 11,1 milliards de dollars (consensus 10,9 milliards).

Novartis s’attend désormais à une croissance proche de 10% de son résultat opérationnel principal cette année et à une hausse d’environ 5% de son chiffre d’affaires. Il tablait jusqu’ici sur des ventes en hausse de moins de 5% et un opérationnel en hausse de 5% environ.

* ROCHE RELÈVE SES OBJECTIFS 2019

17 avril - Roche a relevé mercredi ses objectifs 2019 après avoir publié des ventes supérieures aux attentes au premier trimestre grâce notamment à son traitement contre la sclérose en plaques Ocrevus et à l’anticancereux Tecentriq.

Le laboratoire suisse s’attend désormais à une croissance de son chiffre d’affaires de quelque 5% à taux de change constants.

Le chiffre d’affaires au premier trimestre a atteint 14,8 milliards de francs suisses (12,3 milliards d’euros), supérieur aux 14,2 milliards de francs attendus en moyenne par les analystes interrogés par Reuters.

Les ventes de l’Ocrevus ont augmenté de 67% à 836 millions de francs et celles du Tecentriq ont plus que doublé à 336 millions de francs.

* J&J FAIT MIEUX QUE PRÉVU ET RELÈVE SON OBJECTIF DE VENTES

16 avril - Johnson & Johnson a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et a relevé sa prévision de croissance de ses ventes cette année, pour la porter dans une fourchette de 2,5% à 3,5% contre 2-3% précédemment.

Le bénéfice ajusté du groupe américain de santé sur les trois premiers de l’année a été meilleur que prévu pour un huitième trimestre consécutif, à 2,10 dollars par action, et son chiffre d’affaires a atteint 20,02 milliards de dollars (17,7 milliards d’euros), alors que les analystes attendaient respectivement 2,03 dollars et 19,61 milliards.

Portée par la demande pour le Stelara, traitement contre le psoriasis et la maladie de Crohn, et pour deux traitements contre le cancer, le Darzalex et l’Imbruvica, la division pharmaceutique du conglomérat, principal moteur de croissance du groupe ces dernières années, a une nouvelle fois brillé avec des ventes en hausse de 4,1% à 10,24 milliards de dollars contre une prévision moyenne des analystes de 9,72 milliards selon les données de Refinitiv. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below