May 7, 2019 / 8:17 AM / 18 days ago

LEAD 1-Henkel déçoit le marché au T1, beauté et adhésifs à la traîne

(Actualisé avec conférence téléphonique, cours de Bourse)

BERLIN, 7 mai (Reuters) - Henkel a déçu le marché mardi avec des résultats du premier trimestre sous les attentes, pénalisés par une baisse de production industrielle dans les adhésifs et par une moindre performance de ses produits de soins corporels en Europe occidentale et en Chine.

A Francfort, l’action du fabricant allemand des shampoing Schwarzkopf ou encore du détergent Persil - qui fait moins bien que le Dax depuis le début de l’année - perdait plus de 3% en début de matinée.

Le chiffre d’affaires de Henkel a progressé de 0,7% en données organiques au premier trimestre, à 4,97 milliards d’euros, et son bénéfice par action a baissé de 6% à 1,34 euro (consensus 4,99 milliards et 1,37 euro).

“C’est à nos yeux un début d’année décevant et nous continuons de penser que les administrateurs et la direction doivent s’attaquer plus radicalement aux défis de Henkel”, a commenté Martin Deboo, analyste chez Jefferies.

Henkel a sous-performé ces dernières années comparé à ses concurrents Procter & Gamble et Unilever. En janvier, il avait prévenu que le bénéfice baisserait en 2019 en raison d’une augmentation des investissements dans les marques et dans le numérique pour tenter de relancer sa croissance.

Dans les adhésifs, qui représentent près de la moitié du chiffre d’affaires total du groupe, les ventes ont baissé de 0,8% sous l’effet d’une décélération d’activité dans les secteurs de l’électronique et de l’automobile.

Le président du directoire Hans van Bylen a cependant dit s’attendre à une reprise de cette activité au second semestre. Il a aussi déclaré aux analystes qu’il tablait au second semestre sur une diminution de la pression exercée par les prix élevés des matières premières.

Dans les produits de beauté, les ventes ont reculé de 2,2% en données organiques. L’Amérique du Nord et les soins pour cheveux ont enregistré une forte croissance qui n’a pas permis de compenser le tassement observé en Europe occidentale et en Chine.

Hans Van Bylen a précisé que Henkel prenait des mesures ciblées pour stimuler sa croissance dans le secteur des soins de beauté.

L’Oréal a pour sa part annoncé des ventes trimestrielles en progression de 7,7% à périmètre comparable, soutenues par le luxe. Beiersdorf a fait part d’une croissance organique de 6%.

Henkel a quant à lui été soutenu par de nouveaux produits et des innovations dans ses produits de blanchisserie et de soins à domicile, où il a vu ses ventes augmenter de 4,7% en organique.

Il a confirmé ses perspectives d’une croissance organique des ventes comprise entre 2% et 4% en 2019 et d’un bénéfice par action ajusté en recul d’environ 5%. (Emma Thomasson, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below