May 1, 2019 / 6:22 PM / 25 days ago

USA - Statu quo de la Fed qui prend acte de la croissance

WASHINGTON, 1er mai (Reuters) - La Réserve fédérale a observé le statu quo sur les taux mercredi, prenant acte d’une croissance économique qui se poursuit et de la solidité du marché du travail, tout en espérant toujours que l’inflation finira par monter.

Au terme d’une réunion de deux jours, la Fed a maintenu à 2,25%-2,50% l’objectif de son taux d’intervention (taux des Fed funds) et a ramené de 2,40% à 2,35% le taux servi sur les réserves bancaires excédentaires afin que le taux des Fed funds reste sûrement dans l’objectif de marge qu’elle a fixé.

Elle a répété qu’elle serait “patiente” pour ce qui est de décider de tout changement du taux des Fed funds.

“Le marché du travail reste solide (...) l’activité économique a crû à un rythme soutenu” ces dernières semaines, constate la banque centrale dans son communiqué.

L’économie américaine est en bonne forme, avec une croissance à la fois de l’économie et de l’emploi et une hausse de l’inflation qui se présentent comme “l’issue la plus probable”.

L’institut d’émission souligne cependant que l’inflation reste “discrète”, demeurant toujours en-deçà de son objectif de 2%. Son communiqué laisse entendre qu’un récent tassement de l’inflation risque de durer plus que prévu et ne peut être simplement attribué à la baisse des prix de l’énergie.

L’inflation est actuellement de l’ordre de 1,5%, ce qui pourrait être un problème en soi si les ménages et les entreprises doutaient de la vigueur de l’économie et étaient moins disposés à dépenser et à investir.

La Fed avait relevé les taux à quatre reprises en 2018 et anticipait encore en décembre que le mouvement se poursuivrait cette année. Elle ne projette plus de hausse des taux cette année à la suite de mauvais indicateurs économiques tant aux Etats-Unis qu’à l’étranger.

Le président Jerome Powell doit donner une conférence de presse à 18h30 GMT.

La décision de la Fed a provoqué un rally des Treasuries, surtout des échéances courtes, et des futures de taux, ce qui veut dire que les investisseurs envisagent une probabilité croissante d’une baisse des taux d’ici la fin de l’année.

Wall Street a monté et le dollar a faibli contre l’euro. (Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below