May 1, 2019 / 1:46 PM / in 3 months

BOURSE-Le S&P ouvre sur un record à Wall Street avec Apple

1er mai (Reuters) - Wall Street a ouvert en hausse mercredi, avec à la clé un nouveau record pour l’indice S&P 500, dans le sillage d’Apple dont les résultats trimestriels ont rassuré les investisseurs.

L’indice Dow Jones gagne 51,76 points, soit 0,19%, à 26.644,67 dans les premiers échanges et le S&P 500, plus large, progresse de 6,32 points ou 0,21% à 2.952,15, au-dessus de son précédent record “intraday” établi lundi à 2.949.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a de son côté débuté la séance en hausse de 39,16 points ou 0,48% à 8.134,55.

Apple gagne 4,9% à 210,50 dollars et le fabricant de semi-conducteurs Advanced Micro Devices (+5,1%) contribue aussi au mouvement.

Plus de la moitié des valeurs composant le S&P-500 ont désormais publié leurs résultats du premier trimestre et les analystes pensent que les bénéfices auront augmenté de 0,7% sur la période, alors qu’ils anticipaient un recul de 2% au début du mois, selon des données de Refinitiv.

Le S&P-500, indice de référence des gérants américains, avait gagné mardi 0,10%, assez pour inscrire un nouveau record en clôture à 2.945 points. Il a pris 3,9% sur l’ensemble du mois d’avril, sa meilleure performance mensuelle depuis janvier, et sur les quatre mois écoulés il signe sa plus forte hausse depuis près de neuf ans.

Au chapitre de la macroéconomie, le cabinet privé ADP a annoncé une hausse bien plus forte qu’attendu des créations d’emplois dans le secteur privé en avril, à +275.000 au lieu de 180.000 prévu, mais en soulignant que ce chiffre a été gonflé par des facteurs techniques et ne remet pas en cause les prévisions pour la statistique du département du Travail qui sera publiée vendredi.

Le marché prendra connaissance à 14h00 GMT de l’indice ISM manufacturier pour avril, avant l’annonce attendue à 18h00 GMT de la décision monétaire de la Réserve fédérale et la conférence de presse de son président Jerome Powell une demi-heure plus tard.

Le marché attend un statu quo sur le taux malgré les demandes insistantes du président Donald Trump qui, sur Twitter, a réclamé mardi une baisse d’un point entier du taux des fed funds, une pression jamais vue sur le comité de politique monétaire (FOMC) qui venait d’entamer sa réunion de deux jours.

“Il y aura probablement une discussion sur le seuil à partir duquel les taux pourraient être réduits. Mais comme il n’y a pas d’urgence pour une décision imminente et que les opinions divergent, il est peu probable que la Fed s’entende dès maintenant sur une ligne directrice et envoie un signal clair”, déclare Roberto Perli, analyste chez Cornerstone Macro.

L’actualité américaine chargée compensera l’absence d’orientation de l’étranger, où la grande majorité des Bourses sont fermées pour cause de 1er mai. En Europe, Londres est la seule grande place ouverte et l’indice FTSE-100 y abandonne autour de 0,1% en début d’après-midi, dans des échanges calmes.

Sur le marché pétrolier, les futures sur le brut léger américain (WTI, West Texas Intermediate) abandonnent 0,42% à 63,64 dollars le baril tandis que le Brent de mer du Nord est stable autour de 72 dollars.

Sur le marché des changes, le dollar marque une pause avant les annonces de la Fed. L’euro grappille 0,1% à 1,1223 dollar et l’indice dollar abandonne 0,03% à 97,446.

Dans l’attente également de la Fed, le rendement des emprunts d’Etat à 10 ans est stable autour de 2,50%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Véronique Tison pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below