April 26, 2019 / 9:15 AM / in a month

GESTION-Les flux prennent acte de taux durablement bas-BAML

    PARIS, 26 avril (Reuters) - Les flux de collecte nette des
fonds d'investissement collectifs reflètent la conviction des
investisseurs que les taux d'intérêt vont rester durablement bas
et leur recherche de rendement en privilégiant le crédit sur les
actions dans un contexte de doutes sur la croissance, notent les
analystes de Bank of America Merrill Lynch Global Research dans
une étude hebdomadaire publiée vendredi. 
    Les fonds dédiés aux actions ont enregistré une décollecte
de 4,4 milliards de dollars sur la semaine au 10 avril tandis
que les fonds obligataires bénéficiaient d'entrées nettes à
hauteur de 9,9 milliards, selon cette étude qui reprend des
données d'EPFR Global, société de recherche spécialisée dans le
suivi des flux de souscription des grandes sociétés
internationales de gestion.
    Les entrées nettes sur les fonds obligataires totalisent
plus de 130 milliards de dollars depuis le début de l'année,
dont 109 milliards pour le crédit (fonds dédiés aux obligations
d'entreprise en catégorie d'investissement, fonds dédiés aux
obligations à haut rendement ou à la dette émergente). 
    En revanche, les fonds actions, toutes catégories
confondues, ont subi des rachats nets de plus de 95 milliards de
dollars depuis le début de l'année. 
    
    LES ÉMERGENTS, PERDANTS DU DEUXIÈME TRIMESTRE
    Pour la période sous revue, les fonds investis en actions
américaines ont accusé des sorties nettes importantes, de 6,4
milliards de dollars, et ceux dédiés aux actions européennes ont
subi une décollecte de 1,9 milliard de dollars, affichant
désormais 56 semaines de dégagements sur les 58 dernières. 
    Seuls les fonds en actions japonaises tirent leur épingle du
jeu en enregistrant leur collecte nette hebdomadaire la plus
élevée depuis mars 2018 à 5,4 milliards de dollars. 
    Les fonds en actions émergentes ont enregistré des retraits
limités de 900 millions de dollars. 
    Pour les analystes de BofA Merrill Lynch, les actifs
émergents, qui ont retrouvé la faveur des investisseurs depuis
le début de l'année, risquent d'être les grands perdants du
palmarès des classes d'actifs au deuxième trimestre. 
    Le positionnement sur les devises et la dette émergente est
massif et fondé sur la vision consensuelle des investisseurs
d'un affaiblissement du dollar, notent-ils, rappelant que la
collecte nette sur les fonds en actifs émergents, actions et
obligations, atteint 250 milliards de dollars depuis février
2016. 
    Ils estiment que le regain de tension sur l'Argentine et la
Turquie est un premier signe d'une montée d'un risque de
contagion d'événements de crédit sur les émergents liés à
l'appréciation du dollar. 
    Ils préviennent par ailleurs qu'un arrêt des politiques de
stimulation de l'activité en Chine risque de déclencher des
politiques de dévaluations compétitives pour soutenir la
croissance d'autant que, selon eux, la relance chinoise a certes
produit de premiers effets en Chine mais pas ailleurs. 
    
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de
fonds (en milliards de dollars):
 
                        Semaine au 10       2019
                           avril         
 Actions                    -4,4           -95,12
                                         
 Obligataires               +9,9          +130,02
                                         
 Monétaires                  nd            -6,76
                                         
 Matières premières          nd            -1,06
                                         
 

 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand)
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below