April 25, 2019 / 9:04 AM / in 5 months

L'ESSENTIEL DE L'ACTUALITE A 09H00 GMT (25/04)

MACRON VA DÉFENDRE SES MESURES DE SORTIE DE CRISE

PARIS - Ni “reniement”, ni “entêtement”: cinq mois après le début de la crise de “Gilets jaunes”, et après trois mois de débat national, Emmanuel Macron présente ce jeudi ses mesures de sortie de la crise, dont une partie a d’ores et déjà fuité dans la presse, dans l’espoir de redonner du souffle à son quinquennat à l’approche des élections européennes.

“Face à la crise importante que notre pays a connu”, le chef de l’Etat a “souhaité qu’il y ait des changements profonds (...) sans qu’il ne puisse y avoir de reniement par rapport à ce qu’a été le début de ce quinquennat mais sans non plus qu’il y ait de l’entêtement”, a dit mercredi la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, lors du compte-rendu du conseil des ministres.

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril a contraint Emmanuel Macron à repousser son allocution télévisée d’une dizaine de jours et à la transformer en déclaration suivie d’une conférence de presse - une première depuis son accession à l’Elysée en mai 2017 - programmée ce jeudi à 18h00 (16h00 GMT).

—-

LA DEMANDE DE LIBÉRATION SOUS CAUTION DE GHOSN APPROUVÉE

TOKYO - Le tribunal du district de Tokyo a accepté jeudi la demande de libération sous caution effectuée par Carlos Ghosn, détenu depuis sa nouvelle arrestation le 4 avril en raison de soupçons d’enrichissement personnel au détriment de Nissan.

Le président déchu de Nissan a effectué le versement d’une caution de 500 millions de yens (4 millions d’euros environ), a indiqué le tribunal, ouvrant la voie à sa libération imminente.

Le parquet a fait appel.

Carlos Ghosn a été inculpé lundi d’un chef d’accusation supplémentaire d’abus de confiance aggravé par le parquet de Tokyo, sa quatrième inculpation depuis le début des procédures judiciaires engagées à son encontre au Japon.

L’architecte de l’alliance Renault-Nissan, qui clame son innocence, avait été libéré une première fois sous caution le 6 mars après 108 jours de détention sur des accusations de malversations financières.

—-

PREMIER SOMMET ENTRE KIM JONG-UN ET VLADIMIR POUTINE

VLADIVOSTOK, Russie - Kim Jong-un et Vladimir Poutine ont entamé leur sommet inédit par une poignée de main, jeudi à Vladivostok, affichant leur volonté de profiter de cette rencontre pour définir les moyens qui permettront de résoudre la question nucléaire dans la péninsule coréenne.

Le président russe a déclaré qu’il se réjouissait des efforts du dirigeant nord-coréen pour normaliser les relations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis.

Le numéro un de Pyongyang a pour sa part estimé que ce sommet en Russie contribuerait à coordonner les positions des deux pays.

Cette rencontre intervient à un moment où les négociations entre la Corée du Nord et les Etats-Unis entamées lors du sommet historique ayant réuni Kim Jong-un et Donald Trump en juin dernier à Singapour semblent dans une impasse, comme l’a montré la conclusion sans accord de leur second sommet, fin février à Hanoï.

—-

TRUMP POUSSÉ VERS UN CONFLIT AVEC L’IRAN, DIT ZARIF

NEW YORK - Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, Donald Trump ne souhaite pas une guerre avec l’Iran, mais il pourrait être poussé à entrer en conflit avec Téhéran sous l’influence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton.

Dans une interview accordée à Reuters au siège de la mission diplomatique iranienne auprès de l’Onu, à New York, Mohammad Javad Zarif dit craindre qu’un complot soit orchestré contre Téhéran, allant jusqu’à émettre l’hypothèse que des personnes organisent un “accident” afin de déclencher une crise plus large.

—-

USA 2020: BIDEN DANS LA MÊLÉE

WASHINGTON - L’ancien vice-président des Etats-Unis Joe Biden devrait annoncer ce jeudi qu’il est candidat à l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle de novembre 2020.

Biden, 76 ans, a déjà brigué deux fois l’investiture pour la présidentielle de 1988 puis celle de 2008. Il sera le 20e candidat en lice pour porter les couleurs démocrates lors du scrutin de l’année prochaine. Le deuxième le plus âgé après le sénateur Bernie Sanders, 77 ans.

“Oncle Joe” a été pendant 36 ans sénateur du Delaware avant de constituer un “ticket” gagnant avec Barack Obama, dont il a été le vice-président pendant ses deux mandats (janvier 2009-janvier 2017). Mais il a dû faire face ces dernières semaines aux témoignages de plusieurs femmes disant avoir été touchées de manière inappropriée par l’ex-vice-président.

VOIR AUSSI

ENCADRE Les candidats déjà en lice pour la primaire démocrate

—-

L’ÉCOSSE VERS UN NOUVEAU RÉFÉRENDUM D’INDÉPENDANCE ?

EDIMBOURG - L’Ecosse devrait organiser un nouveau référendum sur la question de l’indépendance avant la fin de la législature en cours en mai 2021, a déclaré mercredi la Première ministre écossaise, Nicola Sturgeon.

“Il faudrait proposer, avant la fin de la législature actuelle (NDLR, au parlement écossais), le choix entre le Brexit et une Ecosse indépendante, qui soit membre de l’Union européenne”, a-t-elle dit. (nL5N2265XM]

L’Ecosse a rejeté par 55,3% des voix l’indépendance lors du référendum du 18 septembre 2014 et pour le gouvernement britannique, l’affaire est entendue. Mais Sturgeon juge que le Brexit a radicalement changé la donne: tout comme l’Irlande du Nord, les Écossais ont voté contre la sortie du Royaume-Unide l’Union européenne lors du référendum britannique du 23 juin 2016. L’Angleterre et le Pays de Galles ont voté majoritairement pour le Brexit.

—-

NOTRE-DAME:

DÉROGATIONS POSSIBLES POUR TENIR LE DÉLAI FIXÉ PAR MACRON

PARIS - Le projet de loi sur la reconstruction de Notre-Dame de Paris présenté mercredi au conseil des ministres prévoit de permettre au gouvernement de déroger à nombre de procédures pour tenir le délai de cinq ans fixé par Emmanuel Macron.

Le texte donne au gouvernement l’autorisation de procéder par ordonnances en la matière, a précisé la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, lors du compte rendu du conseil.

“L’idée est que toutes les dispositions législatives qui permettent de faciliter la réalisation des travaux de restauration puissent être prises, y compris, le cas échéant, en dérogeant à un certain nombre de procédures de construction, l’objectif étant, à chaque fois, d’accélérer le chantier”, a-t-elle ajouté.

—-

DÉCÈS DU COMÉDIEN FRANÇAIS JEAN-PIERRE MARIELLE

PARIS - L’acteur populaire français Jean-Pierre Marielle, au long parcours déroulé dans une centaine de films, est mort mercredi à l’âge de 87 ans, ont annoncé plusieurs médias, citant sa famille.

L’élégant comédien à la voix grave s’est fait remarquer de dans nombreuses comédies comme “Le Diable par la queue” de Philippe de Broca (1969), “Signes extérieurs de richesse” de Jacques Monnet (1983) ou plus récemment “Les Grands ducs” de Patrice Leconte (1996) aux côtés de ses complices Philippe Noiret et Jean Rochefort, disparus eux aussi.

Jean-Pierre Marielle, condisciple de Jean-Paul Belmondo au Conservatoire, a aussi joué dans des films devenus des classiques comme “Tous les matins du monde” d’Alain Corneau, grand succès de l’année 1991.

Nommé sept fois aux César, la cérémonie de récompense du cinéma français, il n’a jamais reçu le prix.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below