April 25, 2019 / 1:44 PM / 8 months ago

BANQUES-Lazard dépasse les attentes avec son bénéfice au T1

25 avril (Reuters) - La banque d’affaires Lazard a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, son activité de conseil en fusions et acquisitions ayant profité du début d’année le plus dynamique dans le secteur aux Etats-Unis depuis 2000.

Sur les trois premiers mois de l’année, le bénéfice net part du groupe a fléchi 97 millions de dollars, soit 80 cents par action, contre 159,7 millions de dollars (1,21 dollar/action) un an plus tôt. Sur une base ajustée, il s’est établi à 87 cents par action. Les analystes anticipaient un bénéfice de 65 cents par action, selon les données IBES de Refinitiv.

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* CREDIT SUISSE ENREGISTRE UN BOND INATTENDU DE SES PROFITS

24 avril - Credit Suisse, première grande banque européenne à publier ses résultats du premier trimestre, a fait état d’une hausse inattendue de ses profits, la performance de ses activités sur actions et le renforcement des liens entre les activités de trading et celles de banque privée compensant la baisse des revenus dans d’autres divisions.

La deuxième banque suisse a déjoué les prévisions des analystes d’un recul de ses profits, sa division de trading “Global Markets”, cible de nombreuses critiques au cours des dernières années, gagnant des parts de marché dans les activités sur actions au cours d’un trimestre qui a vu ses grandes concurrentes américaines chez Goldman Sachs GS.N et Morgan Stanley MS.N accuser une chute de plus de 20% de leurs revenus dans ce domaine.

“Nous pensons que nous gravissons des échelons dans les activités sur actions”, a dit le directeur général Tidjane Thiam, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes. “Nous continuons à gagner des parts de marché avec nos principaux clients.”

* LE PRODUIT NET BANCAIRE DE MORGAN STANLEY BAT LES ATTENTES

17 avril - Morgan Stanley a annoncé mercredi un produit net bancaire supérieur aux attentes au premier trimestre, à 10,3 milliards de dollars contre 9,93 milliards estimés par le consensus IBES de Refinitiv.

La banque américaine a cependant vu son bénéfice trimestriel baisser de 9% sous le coup du recul des négociations d’actions et d’obligations avec la faible volatilité des marchés.

Le bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires a été ramené à 2,34 milliards de dollars, ou 1,39 dollar par action, contre 2,58 milliards ou 1,45 dollar par action il y a un an. Sur une base ajustée, la banque a réalisé un bénéfice par action de 1,33 dollar.

* BOFA VOIT SON BÉNÉFICE PROGRESSER AVEC LES PRÊTS

16 avril - Bank of America a fait état mardi d’une hausse de 6% de son bénéfice du premier trimestre, l’accroissement du portefeuille de prêts et des réductions de coûts ayant compensé une chute des revenus tirés de la banque d’investissement.

Le résultat net est ainsi ressorti à 6,87 milliards de dollars (6,1 milliards d’euros), soit 0,70 dollar par action, contre 6,49 milliards (0,62 dollar/action) il y a un an. Le produit net bancaire est resté stable à 23 milliards de dollars.

Les analystes financiers avaient anticipé en moyenne respectivement 0,66 dollar par action et 23,3 milliards, selon des données IBES de Refinitiv.

* CITIGROUP-BÉNÉFICE EN HAUSSE, PNB EN BAISSE

15 avril - Citigroup a publié lundi un bénéfice en hausse de 2% au premier trimestre, gonflé par les revenus tirés de la banque d’investissement et la progression de la marge nette d’intérêts.

Le bénéfice net a atteint 4,71 milliards de dollars (4,16 milliards d’euros) sur les trois premiers mois de 2019, soit 1,87 dollar par action, contre 4,62 milliards de dollars (1,68 dollar) un an plus tôt. Le produit net bancaire (PNB) a en revanche baissé de 2% à 18,58 milliards de dollars.

Les analystes attendaient un bénéfice par action de 1,80 dollar pour un produit net bancaire de 18,63 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

* GOLDMAN SACHS-BÉNÉFICE DU T1 EN BAISSE DE 20%

15 avril - Goldman Sachs a fait état lundi d’un recul de 20% de son bénéfice trimestriel, sous le coup d’une baisse aussi bien des revenus obligataires que de ceux des actions du fait d’une faible volatilité des marchés sur la période.

Le résultat par action est ainsi retombé à 2,18 milliards de dollars (1,92 milliard d’euros) sur les trois premiers mois de l’année, soit 5,71 dollars par action, contre 2,74 milliards (6,95 dollars/action) il y a un an.

Les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 4,89 dollars par action, selon des données IBES de Refinitiv.

* WELLS FARGO ABAISSE SA PRÉVISION DE REVENU NET D’INTÉRÊTS

12 avril - Wells Fargo a abaissé vendredi sa prévision de revenu net d’intérêts pour cette année, une annonce qui a éclipsé la publication d’un bénéfice au premier trimestre en hausse de 16,4%, à 5,51 milliards de dollars (4,87 milliards d’euros), soit $1,20 par action, gonflé par sa politique déterminée de réductions de ses coûts.

Les dirigeants de la banque californienne ont aussi déçu les investisseurs en n’avançant pas de date pour la levée du plafonnement de la taille du bilan de l’établissement, imposé par la Réserve fédérale à la suite du scandale de ses comptes fantômes il y a plus de deux ans.

Wells Fargo prévoit désormais un recul de 2% à 5% de son revenu net d’intérêts cette année contre une précédente fourchette de +2% à -2%.

* JPMORGAN CHASE BAT LE CONSENSUS AU T1

12 avril - JPMorgan Chase a fait état vendredi de résultats du premier trimestre supérieurs aux attentes, apaisant les craintes sur l’impact éventuel du ralentissement de la croissance économique, après avoir notamment tiré parti de revenus d’intérêts plus élevés avec la poursuite de la hausse des taux depuis un an aux Etats-Unis.

Les prêts de la division banque de détail ont progressé de 4% au cours du trimestre clos le 31 mars et le produit net bancaire du groupe a augmenté de 4,7% pour atteindre 29,85 milliards de dollars, alors que le marché attendait 28,44 milliards selon des données IBES de Refinitiv.

Le bénéfice net a augmenté de 5,4% pour atteindre le niveau record de 9,18 milliards de dollars (8,1 milliards d’euros), soit 2,65 dollars par action, alors que les analystes attendaient en moyenne 2,35 dollars.

Graphique interactif de l'évolution des estimations des bénéfices des banques: tmsnrt.rs/2HOVt1D)

Service Entreprises

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below