April 24, 2019 / 9:48 PM / a month ago

AUTO-Ford bat le consensus au T1, davantage confiant pour 2019

(.)

25 avril (Reuters) - Ford a publié lundi des résultats en baisse mais supérieurs aux attentes pour le premier trimestre, grâce surtout à ses ventes de pick-ups aux Etats-Unis, et s’est montré davantage confiant dans sa capacité à améliorer ses résultats sur l’ensemble de l’année par rapport à 2018.

Le trimestre s’est soldé par un bénéfice net de 1,15 milliard de dollars (1,03 milliard d’euros), soit 29 cents, en baisse de 34% sur un an. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 44 cents, dépassant le nettement le consensus qui était de 27 cents selon IBES Refinitiv.

Le chiffre d’affaires a diminué de 4% à 40,3 milliards de dollars contre 42 milliards au premier trimestre 2018.

Le deuxième constructeur automobile américain a lancé un vaste programme de restructuration qui doit lui permettre de réduire ses coûts de 11 milliards de dollars d’ici 2021.

Présentant les résultats aux journalistes au siège du groupe près de Detroit, le directeur financier Bob Shanks s’est dit plus confiant dans l’amélioration des résultats cette année, tout en notant que Ford évoluait “dans un environnement volatil avec une très forte concurrence”.

L’action progressait de 1,6% dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street, effaçant quasiment ses pertes de la séance régulière (-1,77%).

Principaux résultats trimestriels des autres entreprises du secteur :

* PSA PÉNALISÉ AU T1 PAR L’INTERNATIONAL

25 avril - PSA est resté pénalisé en ce début d’année par ses activités hors d’Europe, notamment par l’arrêt de sa production en Iran, qui ont contribué à faire baisser de 1,1% son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Le constructeur automobile a réalisé sur les trois premiers mois de l’année des ventes en valeur de 17,976 milliards d’euros, en ligne avec le consensus d’analystes réalisé par Infront Data pour Reuters, qui donnait 17,986 milliards.

“Sur le trimestre écoulé, comme déjà au quatrième trimestre 2018, nous avons rencontré des défis à l’étranger”, a souligné le directeur financier Philippe de Rovira au cours d’une téléconférence avec les analystes.

* TESLA EN PERTE AU T1, RETOUR AU BÉNÉFICE ATTENDU AU T3

24 avril - Tesla a fait état mercredi d’une perte de 700 millions de dollars (628 millions d’euros) pour les trois premiers mois de l’année et attend aussi un résultat négatif sur le trimestre en cours mais le constructeur de voitures électriques promet un retour au bénéfice au troisième trimestre.

Le groupe américain a précisé avoir terminé le trimestre avec seulement 2,2 milliards de dollars en trésorerie, après avoir remboursé en mars un emprunt obligataire de 920 millions.

Il a confirmé sa prévision de 360.000 à 400.000 voitures livrées en 2019 et a ajouté pouvoir produire jusqu’à 500.000 voitures cette année si sa nouvelle usine de Shanghai atteint ses objectifs de production au quatrième trimestre.

L’action, en baisse de plus de 20% cette année, s’octroyait 1,7% à 263 dollars dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street.

Le premier trimestre s’est soldé par une perte nette de 702,1 millions de dollars, soit 4,10 dollars par action, contre 709,6 millions (4,19 dollars/action) un an plus tôt.

“Avec la hausse attendue des livraisons et les réductions de coûts qui produiront leurs effets, nous prévoyons un retour au profit au T3 et pensons sensiblement réduire notre perte au T2”, a déclaré le directeur général Elon Musk.

* MICHELIN CONFIRME SES PRÉVISIONS

24 avril - Michelin a confirmé mercredi ses objectifs 2019 et fait état d’une hausse de 11,3% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, conforme aux attentes, ses hausses de prix et les effets de changes devenus positifs éclipsant des volumes en berne sur des marchés automobiles contrastés.

Le fabricant de pneumatiques a enregistré sur les trois premiers mois de l’année des ventes nettes de 5,809 milliards d’euros. A parités constantes, la croissance ressort à +9,3%. Le consensus Infront Data pour Reuters donnait 5,799 milliards d’euros.

Au premier trimestre, il est parvenu à compenser un léger recul des volumes (-0,5%) par un effet prix mix en hausse de 2% (+1,3% correspondant aux hausses de tarifs et +0,7% reflétant l’amélioration du mix, notamment vers les pneus de 18 pouces et plus) et des effets de parités favorables à hauteur de +2% également.

* VOLVO-PROFIT NETTEMENT SUPÉRIEUR AUX ATTENTES AU T1

24 avril - Le constructeur suédois de poids lourds Volvo a annoncé mercredi un résultat d’exploitation supérieur aux attentes à la faveur d’une hausse de ses prix et de moindres contraintes dans ses chaînes d’approvisionnement qui lui ont permis de gagner en efficacité.

Le bénéfice d’exploitation ajusté est ressorti à 12,7 milliards de couronnes suédoises (1,21 milliard) d’euros contre 8,30 milliards d’euros un an auparavant et 10,19 milliards attendu en moyenne par un consensus d’analystes.

Le groupe détenteur des marques Volvo, Mack, Renault et UD Trucks, s’est toutefois montré rassurant en confirmant ses objectifs pour l’ensemble de l’année 2019.

Les commandes de poids lourds ont diminué pour le deuxième trimestre consécutif à 45.884 unités, en dessous des attentes des analystes qui étaient de 57.227 unités mais Volvo a souligné la faiblesse des prises de commandes en Amérique du nord où ses carnets étaient toutefois pratiquement plein pour cette année avant même le début du trimestre. (Service Entreprises)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below