April 23, 2019 / 3:45 PM / 8 months ago

Nissan remanie sa direction pour renforcer sa gouvernance

TOKYO, 23 avril (Reuters) - Nissan a annoncé mardi le départ de Daniele Schillaci, le vice-président exécutif du constructeur automobile japonais chargé des marques Nissan, Datsun et Infiniti au Japon, en Asie et en Océanie, le groupe réorganisant sa structure pour renforcer sa gouvernance dans la foulée de l’éviction de son ex-président Carlos Ghosn.

L’entreprise a également nommé Yasuhiro Yamauchi au poste de directeur général délégué afin de s’assurer d’un meilleur pilotage de ses activités au jour le jour.

Nissan a en outre nommé des dirigeants responsables de marchés majeurs tels que le Japon, l’Amérique du Nord et la Chine à son comité exécutif.

Ces changements, souligne le constructeur, ont été décidées sur la base des recommandations, reçues la semaine dernière, d’un comité indépendant qui a travaillé sur la gouvernance de Nissan.

Ce dernier est clairement arrivé à la conclusion que les failles de Nissan en matière de gouvernance avaient une seule cause : une concentration excessive de pouvoir entre les mains de Carlos Ghosn.

Ce dernier, l’architecte de l’alliance Renault -Nissan il y a vingt ans puis plus tard du partenariat avec Mitsubishi Motors , est accusé d’inconduite financière et se retrouve à nouveaux derrière les barreaux au Japon.

Carlos Ghosn dément les charges portées contre lui et se dit victime d’un complot de hauts dirigeants de Nissan opposés à un resserrement des liens avec la firme au losange. (David Dolan, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below