April 17, 2019 / 6:25 PM / 3 months ago

Italie-Un appel de Vivendi sur le "contrôle de fait" de TIM rejeté

ROME, 17 avril (Reuters) - Un tribunal administratif italien a confirmé mercredi une décision prononcée en 2017 par le régulateur boursier du pays, la Consob, qui avait alors dit que le groupe de médias français Vivendi exerçait une “contrôle de fait” sur l’opérateur télécoms Telecom Italia (TIM) .

De ce fait, le tribunal a rejeté les appels aussi bien de Vivendi que de Telecom Italia, qui avaient contesté la décision de la Consob.

Vivendi, premier actionnaire de TIM avec 24%, contrôlait en 2017 les deux tiers du conseil d’administration de l’opérateur. En mai dernier, le fonds activiste Elliott, deuxième actionnaire du groupe, a réussi à prendre le contrôle de ce conseil.

A la suite de la décision de la Consob de septembre 2017, TIM avait écopé d’une amende de 74,3 millions d’euros pour avoir omis de dire au gouvernement que son principal actionnaire Vivendi avait le contrôle effectif de l’entreprise. Cette amende a été suspendue l’an dernier dans l’attente de l’enquête du tribunal. (Domenico Lusi, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below