April 17, 2019 / 1:51 PM / a month ago

BOURSE-Wall Street ouvre en hausse, soutenue par la Chine et les résultats

NEW YORK, 17 avril (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère hausse mercredi, portée par l’annonce d’une croissance supérieure aux attentes en Chine au premier trimestre et un nouveau bond en avant de Qualcomm, dans un marché influencé en outre par une série de résultats.

Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones gagne 32,08 points, soit 0,12%, à 26.420,58 points et le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,15% à 2.911,55 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,56% à 8.044,97 points à l’ouverture.

L’indice de volatilité est à son plus bas niveau depuis le 9 août, en baisse de 0,23%.

L’économie chinoise a enregistré une croissance de 6,4% au premier trimestre en rythme annuel, comme lors des trois derniers mois de 2018, déjouant les pronostics d’un nouveau ralentissement, grâce à une amélioration de la production industrielle et de la demande des ménages.

Ces données encourageantes et les bons résultats et perspectives du néerlandais ASML dopent le secteur des semiconducteurs. Intel prend 2,75%.

Qualcomm bondit encore de 15,78% après que le groupe a obtenu en justice une victoire majeure face à Apple (-0,88%) avec un accord amiable lui permettant de vendre à nouveau ses puces modems au fabricant de l’iPhone. Le titre a déjà pris 23% mardi sur la nouvelle.

IBM de son côté chute de 4,42%. Le géant des services informatiques a annoncé mardi prévoir un chiffre d’affaires annuel inférieur attentes après une baisse plus marquée qu’anticipé au premier trimestre.

Morgan Stanley gagne 1,36%, la banque ayant annoncé des résultats meilleurs que prévu au premier trimestre, grâce à sa banque privée et ses réductions de coûts.

Netflix prend 0,26% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais une prévision pour le deuxième trimestre d’un nombre de nouveaux abonnés inférieur aux attentes.

Globalement, les analystes tablent désormais sur une baisse de 1,8% en moyenne des bénéfices des sociétés du S&P-500, ce qui serait leur première contraction depuis 2016, selon Refinitiv.

Sur les 42 sociétés du S&P ayant déjà publié leurs bénéfices trimestriels, 81% d’entre elles ont battu le consensus, contre une moyenne de 65% sur la période qui remonte jusqu’à 1994.

Sur le front macroéconomique, le déficit commercial des Etats-Unis est revenu en février à son plus bas niveau depuis huit mois, grâce entre autres à une forte augmentation des exportations américaines vers la Chine.

A deux semaines de la prochaine réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, les investisseurs attendent la publication du “Livre beige” de la banque centrale, prévue à 18h00 GMT.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Amy Caren Daniel, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below