April 17, 2019 / 10:55 AM / 8 months ago

France-La confiance des PME-ETI dans l'économie rebondit

PARIS, 17 avril (Reuters) - La confiance des dirigeants de PME et d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) dans l’économie française a rebondi ce mois-ci pour afficher son meilleur niveau depuis le début du mouvement des “Gilets jaunes” en novembre, selon l’observatoire OpinionWay-Banque Palatine à paraître jeudi dans Challenges.

Les patrons de PME et ETI sont ainsi 68% à se dire confiants sur les perspectives de l’économie française pour les six prochains mois, soit cinq points de plus que dans la précédente enquête.

Ils sont parallèlement 82% (+1 point) à se déclarer confiants pour leur propre entreprise.

“Outre les bonnes nouvelles concernant la croissance, du PIB ou de l’emploi, les dirigeants anticipent un apaisement social mettant fin à la crise des Gilets jaunes”, soulignent les auteurs de l’étude.

Les prévisions pour la fin d’année 2019 sont globalement neutres ou positives : la part de dirigeants de PME-ETI prévoyant une stabilité de leur chiffre d’affaires reste forte (49%), bien qu’en retrait de sept points d’un mois sur l’autre, alors que celle anticipant une décroissance reste faible mais augmente (13%, +3 points).

Au début du printemps, 75% des dirigeants de PME-ETI estiment être en ligne avec les objectifs fixés en début d’année.

S’agissant des intentions d’investissement, l’indice composite Palatine-OpinionWay recule de deux points, à 117.

Dans ce contexte, les prévisions d’emploi des chefs d’entreprise sont en hausse sensible, 22% (+4 points) prévoyant des embauches contre 72% (-5 points) qui n’envisagent aucun recrutement.

Mais deux-tiers (65%) sont hostiles au système de malus sur les contrats courts voulu par le gouvernement dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage : 95% des PME-ETI disent avoir recours à des contrats courts, 69% souvent ou toute l’année, et 53% estiment qu’une telle réforme aurait un impact négatif sur leur activité.

Cette enquête a été effectuée auprès d’un échantillon représentatif de 301 dirigeants dont l’entreprise génère un chiffre d’affaires compris entre 15 et 500 millions d’euros, interrogés par téléphone entre le 25 mars et le 5 avril. (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below