April 16, 2019 / 9:45 PM / in a month

Netflix déçoit avant même le lancement de nouveaux concurrents

16 avril (Reuters) - Netflix a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes mais prévoit pour le deuxième trimestre un nombre de nouveaux abonnés inférieur aux attentes, alors que Walt Disney et d’autres concurrents se préparent à intensifier la concurrence sur son marché.

L’action du numéro un mondial de la vidéo en ligne sur abonnement perdait environ 1% dans les transactions hors séance, réduisant les pertes subies juste après la publication de ses résultats.

Le groupe américain table sur cinq millions d’abonnés supplémentaires dans le monde pour le trimestre avril-juin alors que le marché en attend 5,48 millions selon les estimations Factset et qu’il en avait engrangé 5,45 millions sur la même période l’an dernier.

“Ce qui rend les investisseurs nerveux, ce sont les signes de ralentissement de la croissance des abonnés au deuxième trimestre”, a commenté Haris Anwar, analyste senior d’Investing.com. “C’est d’autant plus sensible que la menace de la concurrence de Disney et Apple plane.”

Sur janvier-mars, Netflix a gagné 7,86 millions d’abonnés payants, contre 7,14 millions attendus selon les données IBES de Refinitiv. Aux Etats-Unis, le groupe a engrangé 1,74 million de nouveaux abonnés sur la période, contre 1,57 million attendu.

Outre Disney et Apple, qui ont chacun présenté leur propre offre de vidéo en ligne sur abonnement mais ne l’ont pas encore lancée, WarnerMedia (groupe AT&T) et Comcast s’apprêtent eux aussi à se lancer sur ce marché.

Disney est considéré comme l’un des nouveau entrants les plus menaçants en raison de la richesse de son catalogue et de la popularité de sa marque auprès des parents comme des enfants. La semaine dernière, il a précisé que son offre serait lancé au prix de sept dollars par mois, alors que la formule d’abonnement la plus populaire de Netflix est facturée 13 dollars par mois aux Etats-Unis.

L’offre Disney+ sera lancée en novembre.

Pour prévenir l’arrivée de la concurrence, Netflix a consacré 7,5 milliards de dollars (6,6 milliards d’euros) à la production de programmes en 2018 et prévoit d’augmenter ses investissements cette année. Une stratégie qui a contribué au triplement de la dette du groupe en deux ans, à 10,36 milliards de dollars fin 2018 contre 3,36 milliards en 2016.

Au premier trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 344,1 millions de dollars, soit 76 cents par action, contre 290,1 millions (64 cents/action) un an plus tôt. Le consensus donnait un bénéfice par action de 57 cents.

Le chiffre d’affaires trimestriel a atteint 4,52 milliards contre 3,70 milliards sur janvier-mars 2018 et 4,50 milliards attendus par le marché.

Lisa Richwine et Vibhuti Sharma; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below