March 1, 2019 / 6:50 AM / in 6 months

Japon-L'investissement meilleur qu'attendu pourrait doper le PIB

TOKYO, 1er mars (Reuters) - L’investissement des entreprises au Japon a été plus dynamique qu’attendu sur la période octobre-décembre, ce qui devrait se traduire par une révision à la hausse de la croissance sans pour autant empêcher une dégradation au premier semestre de cette année avec le ralentissement du commerce mondial.

Les dépenses d’investissement ont progressé de 5,7% sur un an sur les trois derniers mois de 2018, une hausse tirée entre autres par les télécommunications, la chimie et l’immobilier.

Sur le trimestre précédent, l’investissement avait progressé de 4,5% par rapport à la période correspondante de 2017.

Hors logiciels, la hausse de l’investissement est ramenée à 3,3% pour octobre-décembre par rapport à juillet-septembre en données corrigées des variations saisonnières (CVS), après une baisse de 4,4% sur le trimestre précédent.

Ces données entreront dans le calcul des chiffres révisés du produit intérieur brut (PIB) du dernier trimestre de l’année 2018, attendus le 8 mars. La première estimation a donné une croissance de 1,4% en rythme annualisé.

Au-delà, les économistes s’attendent à un ralentissement de l’économie au premier semestre de cette année après l’annonce de la baisse la plus marquée depuis un an de la production industrielle et de la plus forte chute depuis deux ans des exportations en janvier, deux conséquences du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine.

“La croissance devrait être révisée à la hausse pour le quatrième trimestre mais les dépenses d’équipements de fabrication de semi-conducteurs et de machinerie lourde ralentissent dans leur ensemble”, explique Hiroaki Muto, chef économiste du Tokai Tokyo Research Center.

“De plus, le secteur japonais de l’électronique est entré dans une phase d’ajustement des stocks. Ces facteurs vont freiner la croissance du premier et du deuxième trimestres.”

D’autres statistiques, publiées vendredi par le ministère des Finances montrent une baisse de 7,0% sur un an des bénéfices courants des entreprises sur octobre-décembre, leur premier recul en deux ans et demi.

Le taux de chômage au Japon est lui remonté à 2,5% en janvier, contre 2,4% en décembre.

Les prix dans la région de Tokyo ont parallèlement augmenté de 1,1% sur un an en février, soit légèrement plus qu’attendu puisque la médiane des estimations des économistes interrogés par Reuters donnait une hausse de 1,0%.

Stanley White; Marc Angrand pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below