February 25, 2019 / 4:14 PM / 4 months ago

LEAD 2-France-Plainte contre Besson classée sans suite, nouvelle enquête

(Actualisé avec nouvelle enquête, §2-3-4)

PARIS, 25 février (Reuters) - Le parquet de Paris a annoncé lundi le classement sans suite de l’enquête préliminaire ouverte le 18 mai 2018 à l’encontre du réalisateur Luc Besson à la suite d’une plainte pour viol, mais une nouvelle enquête vise le cinéaste.

Le parquet a confirmé lundi soir qu’une autre enquête avait été confiée le 21 février à la Direction de la police judiciaire (DPJ) sur des faits d’agression sexuelle à la suite d’un autre signalement contre Luc Besson “reçu la semaine dernière”. Les termes du signalement, qui porte sur des faits présumés survenus en 2002 - donc prescrits -, font l’objet de vérifications, a indiqué le parquet.

Un signalement révélé vendredi dernier par le site d’informations Mediapart, qui a publié la lettre d’une victime présumée, une actrice, au procureur de la République de Paris.

Les faits remonteraient à 2002, lors d’un rendez-vous avec Luc Besson à Paris pour évoquer un projet cinématographique. La victime présumée affirme que le cinéaste s’est “brusquement jeté sur elle” et qu’elle est parvenue à s’échapper.

Dans le cadre du dossier classé lundi sans suite, “les nombreuses investigations réalisées par les enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ) dans le cadre de cette procédure (n’ont) pas permis de caractériser l’infraction dénoncée dans tous ses éléments constitutifs”, a précisé la parquet.

La plainte avait été déposée par une comédienne de 27 ans qui s’était présentée à la police en disant avoir été abusée lors d’un rendez-vous avec le réalisateur au Bristol, palace parisien proche des Champs-Elysées, selon des sources policières.

Elle avait décrit une scène de viol mais également dit avoir eu des moments d’absences durant les faits.

Le fondateur des studios EuropaCorp avait démenti catégoriquement tout viol “de quelque nature que ce soit” par la voix de son avocat, Me Thierry Marembert.

“M. Luc Besson a pris acte avec satisfaction de la décision du procureur de la République”, a déclaré lundi l’avocat dans un communiqué. “Cette décision intervient après une enquête très complète (...) à laquelle il a pleinement coopéré.”

“Il regrette que certains, heureusement minoritaires, l’aient trop hâtivement condamné”, a ajouté Me Marembert.

L’annonce du classement sans suite de l’enquête a fait bondir l’action d’EuropaCorp de 15%. (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below