February 13, 2019 / 11:16 AM / 2 months ago

LEAD 1-La Riksbank maintient ses taux, prudente pour la suite

* Le taux directeur maintenu à -0,25% après la hausse de décembre

* La hausse prévue au S2 sera fonction de l’évolution économique

* La Riksbank maintient ses prévisions de PIB et d’inflation

* Son ton moins accommodant qu’attendu fait monter la couronne

* (Actualisé avec précisions, commentaire d’économiste, réaction du marché des changes)

STOCKHOLM, 13 février (Reuters) - La banque centrale suédoise a laissé mercredi son taux directeur inchangé à -0,25% mais a confirmé envisager une hausse au deuxième semestre, même si les doutes sur la vigueur de la croissance et l’inflation pourraient l’amener à revoir sa position.

Lors de sa précédente réunion en décembre, la Riksbank avait relevé son taux “repo” pour la première fois depuis 2011 en expliquant que le redressement de l’inflation lui permettait de commencer à durcir progressivement sa politique monétaire.

En optant comme attendu pour le statu quo mercredi, elle a expliqué que la situation avait peu évolué en deux mois mais reconnu que la nouvelle hausse de taux qu’elle projette cette année sera conditionnée à l’évolution des conditions économiques.

“Des incertitudes persistent à l’international et concernant la vigueur de la demande intérieure”, déclare la banque centrale dans son communiqué. “Ce sont les perspectives économiques et les perspectives d’inflation qui détermineront la trajectoire future de la politique monétaire.”

La Riksbank a maintenu pour l’essentiel ses prévisions d’inflation et de croissance, à la surprise de beaucoup d’économistes qui s’attendaient à une révision en baisse. La couronne suédoise s’est appréciée de ce fait, progressant mercredi matin de 0,5% face à l’euro et au dollar à respectivement 10,423 et 9,2073.

Pour autant, certains analystes pensent que la Riksbank sera contrainte de revoir sa position dans le courant de l’année.

Torbjörn Isaksson, chez Nordea, dit ainsi toujours prévoir un resserrement en décembre mais note que cela dépendra aussi de l’attitude de la Banque centrale européenne (BCE).

“Il est très incertain que la BCE relèvera ses taux (...), la Riksbank risque donc de devoir attendre longtemps avant de durcir encore sa politique”, dit-il.

Le vice-gouverneur Per Jansson, qui avait voté contre la hausse de taux en décembre, n’a pas participé à la réunion de mercredi.

Graphique sur l'inflation : tmsnrt.rs/2eahojm

Graphique sur les taux, l'inflation et la couronne : tmsnrt.rs/1qEN4Rz

Bureau de Stockholm avec Tommy Wilkes à Londres, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below