February 8, 2019 / 9:31 AM / 5 months ago

La politique "restrictive" de la Fed devrait peser sur l'inflation-Bullard

8 février (Reuters) - La hausse des taux d’intérêt décidée en décembre par la Réserve fédérale a probablement porté la politique monétaire en territoire restrictif, ce qui pourrait éloigner l’économie de l’un des objectifs principaux de la banque centrale américaine, a indiqué vendredi, James Bullard, président de l’antenne de St. Louis de la Fed.

Sur une base d’inflation sous-jacente, le taux actuel des fonds fédéraux est “un peu restrictif”, a-t-il jugé dans des remarques faites auprès de journalistes à l’issue d’une intervention à l’université d’Etat de St. Cloud, dans le Minnesota.

“Nous sommes en train de mettre des pressions à la baisse plutôt que des pressions à la hausse sur l’inflation”, qui pourrait s’éloigner de l’objectif de 2% de la Fed, a ajouté James Bullard.

Il a dit s’attendre à ce que la Fed rate à nouveau son objectif d’inflation en 2019, un problème récurrent qui a nui à la crédibilité de la banque centrale.

La juste évaluation du niveau des taux d’intérêt a été l’objet d’un intense débat ces derniers mois alors que la Fed entend porter le taux des “fed funds” à un niveau “neutre”, qui ne pénalise ni n’encourage la croissance.

Après la dernière hausse de taux décidée en décembre, James Bullard est le premier responsable au sein de la Fed à suggérer que la banque centrale pourrait avoir été trop loin, et que sa politique freinerait désormais la croissance de façon non intentionnelle.

Revenant sur le maintien d’une inflation plus faible que prévu par la Fed, James Bullard a indiqué: “je ne pense pas que cela nous ait pénalisé d’être continuellement en dessous de l’objectif”.

James Bullard, qui est un membre votant du comité de politique monétaire, a ajouté que la Fed devrait “agir prudemment” cette année sur sa politique monétaire.

La banque centrale américaine a relevé quatre fois ses taux l’an dernier mais elle a depuis adopté une certaine patience en maintenant le taux des “fed funds” dans une fourchette comprise entre 2,25% et 2,5%.

Howard Schneider, Blandine Hénault pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below