February 6, 2019 / 7:17 AM / 16 days ago

Australie-La RBA évoque la possibilité d'une baisse de taux

SYDNEY, 6 février (Reuters) - La banque centrale australienne a ouvert la porte à une baisse de taux mercredi en prenant acte de la montée des risques entourant la croissance économique, une rupture avec son biais haussier qui a provoqué un net repli du dollar australien.

Dans son premier discours en public depuis le début de l’année, le gouverneur de la RBA (Reserve Bank of Australia), Philip Lowe, a déclaré que les taux pouvaient évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction de la vigueur du marché du travail et de l’inflation.

“Pendant la majeure partie de l’année dernière, il semblait plus probable à mes yeux que la prochaine évolution des taux d’intérêt serait une hausse plutôt qu’une baisse. Mais aujourd’hui, la situation est plus équilibrée”, a-t-il dit.

Ses déclarations ont d’autant plus surpris les investisseurs que la RBA n’avait donné aucun signe suggérant qu’elle envisageait une baisse de taux mardi à l’issue de sa réunion de politique monétaire, lors de laquelle elle a maintenu son taux directeur à 1,50% pour le trentième mois consécutif.

Sur le marché des changes, le dollar australien perdait 1,36% vers 07h00 GMT à 0,7137 dollar américain.

“Une hausse de taux semble hors de question dans un avenir prévisible. Nous nous attendons à ce que la RBA maintienne sa position jusqu’à la fin 2020, moment auquel une première hausse serait appropriée si les prévisions de croissance, de salaires et d’inflation de la RBA se vérifient”, a expliqué Gareth Aird, économiste de la Commonwealth Bank of Australia.

Les contrats à terme sur les taux d’intérêt intègrent désormais une probabilité de 56% d’une baisse de taux d’ici la fin de cette année, et de 100% d’ici la mi-2020.

Philip Lowe a expliqué que les risques à la baisse pour l’économie australienne avaient augmenté, en citant entre autres le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, la montée du populisme dans le monde, la sortie compliquée du Royaume-Uni de l’Union européenne et le ralentissement de l’économie chinoise.

Le scénario central de la RBA prévoit néanmoins toujours pour l’économie australienne une croissance de 3% en 2019 puis de 2,75% en 2020 et une baisse du taux de chômage à 4,75% qui favoriserait la hausse des salaires et une accélération de l’inflation à partir de 2020.

“Leurs prévisions macroéconomiques continuent d’intégrer une croissance supérieure à la tendance, une baisse du taux de chômage et une inflation conforme à l’objectif. Le virage d’aujourd’hui vers une position neutre prouve donc qu’ils n’ont pas totalement confiance dans ces prévisions. Nous pensons qu’elles seront révisées dans le courant de l’année”, a dit Su-lin Ong, économiste senior de RBC Capital Markets.

Swati Pandey; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below