January 29, 2019 / 3:59 AM / 3 months ago

Pékin s'inquiète des chefs d'inculpation contre Huawei

PEKIN, 29 janvier (Reuters) - La Chine a fait part mardi de son inquiétude après que Washington a annoncé des chefs d’inculpation contre Huawei Technologies, deux de ses filiales et sa directrice financière, Meng Wanzhou, pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions contre l’Iran.

Le ministère des Affaires étrangères chinois a exhorté les Etats-Unis à cesser “la répression disproportionnée” contre les entreprises chinoises, dont Huawei, et demandé la levée du mandat d’arrêt contre Meng Wanzhou.

Dans ses 13 chefs d’inculpations, le département américain de la Justice accuse Huawei d’avoir trompé une banque internationale et les autorités américaines concernant ses relations avec les filiales Skycom Tech et Huawei Device USA, afin de pouvoir réaliser des transactions avec l’Iran.

Par ailleurs, le département de la Justice accuse Huawei de vol de secrets commerciaux, de fraude électronique et d’obstruction à la Justice pour vol présumé de technologie de T-Mobile US visant à tester la résistance de smartphones.

Ces inculpations ont été annoncées à la veille d’une visite du vice-premier ministre chinois, Liu He, à Washington - où il doit rencontrer le président américain Donald Trump - pour tenter de régler leur conflit commercial. (Ben Blanchard et Michael Martina; Arthur Connan pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below