January 27, 2019 / 3:04 PM / 3 months ago

LEAD 4-Brésil: le bilan de la catastrophe minière au Brésil s'alourdit à 58 morts

(Bilan actualisé à 58 morts)

BRUMADINHO, Brésil, 27 janvier (Reuters) - Le bilan toujours provisoire de la digue qui s’est rompue vendredi sur une exploitation minière de la compagnie Vale, au Brésil, s’établissait dimanche soir à 58 morts, selon un nouveau pointage des autorités.

Flavio Godinho, porte-parole régional de la Protection civile, a précisé à la télévision que ce bilan risquait encore de s’alourdir.

Les recherches ont repris dimanche après plusieurs heures d’interruption.

Les services de secours brésiliens avaient en effet ordonné dans la journée, et à titre de précaution, la suspension des opérations de secours et l’évacuation d’environ 24.000 habitants de Brumadinho, la localité de l’Etat du Minas Gerais (sud-est) déjà frappée cette semaine, alors qu’une seconde digue minière menaçait de rompre.

Une nouvelle évaluation des risques a conclu à l’absence de danger et les ordres d’évacuation ont été annulés.

Cette seconde digue se trouve à une cinquante de mètres de celle qui s’est rompue vendredi sur le site d’extraction de minerai de fer de Corrego do Feijao, libérant un torrent de boue qui a emporté des bâtiments et des installations de la société minière ainsi que des habitations de Brumadinho.

Une catastrophe similaire s’est produite en 2015, à en environ cent kilomètres à l’est de Brumadinho sur une autre exploitation minière de la société Samarco Mineracao, appartenant conjointement à Vale et au groupe BHP.

Un tribunal brésilien a placé sous séquestre cinq milliards de reais (1,33 milliard de dollars) appartenant à Vale afin de couvrir les dommages causés par l’accident survenu vendredi. Un juge de l’Etat du Minas Gerais avait bloqué la veille une somme similaire de la compagnie minière. Ces deux décisions de justice portent à dix milliards de reais les gels d’avoirs de Vale.

Le gouvernement brésilien a ordonné à la compagnie minière de suspendre son activité à la mine de Corrego do Feijao. (Gram Slattery Pierre Sérisier, Henri-Pierre André et Arthur Connan pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below