September 8, 2018 / 8:21 PM / in 2 months

LEAD 2-Grèce-Alexis Tsipras annonce un allègement de la fiscalité

(Actualisé avec citations, précisions)

THESSALONIQUE, 8 septembre (Reuters) - Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a dévoilé samedi un plan de réduction des impôts, moins d’un mois après la sortie de la Grèce des plans de sauvetage financés par ses partenaires européens et le FMI.

Les prochaines élections législatives en Grèce doivent avoir lieu dans un an environ.

Alexis Tsipras a profité d’un discours qu’il devait prononcer à Thessalonique, grande ville du nord de la Grèce, pour détailler les baisses d’impôts, pour les particuliers et les entreprises, ainsi qu’un vaste plan de dépenses conçu pour clore huit années d’austérité.

Mais il a ajouté qu’Athènes était également résolue à respecter les objectifs budgétaires promis à ses créanciers.

La Grèce a accepté de maintenir un excédent budgétaire primaire annuel - qui exclut le coût du service de la dette - représentant 3,5% du produit intérieur brut (PIB) jusqu’en 2022. Jusqu’à présent, elle a dépassé les objectifs budgétaires fixés et l’économie a renoué avec la croissance.

“Nous ne permettrons pas à la Grèce de revenir à l’ère des déficits et du déraillement fiscal”, a déclaré Alexis Tsipras qui s’exprimait devant un auditoire composé de diplomates et d’hommes d’affaires.

L’objectif d’excédent primaire sera encore dépassé cette année, a-t-il affirmé. Les services fiscaux estiment la marge de manoeuvre budgétaire du gouvernement à 800 millions d’euros cette année.

Le Premier ministre de gauche a promis une réduction progressive de l’impôt sur les sociétés étalée sur quatre ans à partir de l’an prochain. De 29% actuellement, l’IS serait ramené à 25%.

Le chef du gouvernement a également annoncé une réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de deux points de pourcentage à partir de 2021. La TVA serait abaissée à 22%.

PERSÉVÉRANCE

Il a également fait état d’une réduction de 30% en moyenne d’un impôt foncier très impopulaire en deux phases, en 2019 et 2020. Cette réduction pourrait atteindre 50% pour les propriétaires les plus modestes.

L’engagement de maintenir un excédent budgétaire primaire équivalent à 3,5% du PIB pourra être atteint sans nouvelle réduction des pensions de retraites, a assuré le Premier ministre. Ce sujet sera présenté à la Commission européenne avant l’établissement, en octobre, du projet de budget de l’an prochain, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a déjà fait voter une loi de réduction des retraites pour l’année prochaine. Le sujet est très sensible en Grèce où les retraités sont parfois la principale source de revenus de la famille compte tenu du niveau élevé du chômage.

Les retraités représentent également une catégorie sociale qui a été très souvent mise à contribution depuis le premier plan de sauvetage en 2010.

Le Premier ministre a également produit d’augmenter le salaire minimum et de réduire - ou de subventionner - les cotisations de sécurité sociale - dans certains secteurs d’activité.

“Aujourd’hui, je peux vous regarder dans les yeux et dire à chacun d’entre vous que votre persévérance et votre patience ont porté leurs fruits”, a-t-il déclaré, à propos des huit années de réformes engagées en contrepartie des prêts accordés au pays dans le cadre des plans de sauvetage.

Alexis Tsipras, arrivé au pouvoir en janvier 2015 après avoir promis de mettre un terme à l’austérité avant de devoir signer un nouveau plan de sauvetage, espère renforcer sa cote, en baisse dans les sondages.

Selon une enquête de l’agence Marc à paraître dans le journal Proto Thema de dimanche, son parti, Syriza, se classe derrière le parti conservateur Nouvelle démocratie d’environ 10 points de pourcentage.

Devant le lieu où il parlait, des milliers de personnes s’étaient rassemblées pour protester contre un accord pour mettre fin à un conflit vieux de plusieurs décennies avec la Macédoine voisine sur le nom de l’ex-république yougoslave. La question est ultra-sensible dans le nord de la Grèce, qui a aussi une région qui s’appelle la Macédoine. (Renee Maltezou et Michele Kambas; Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below