September 7, 2018 / 4:07 PM / 13 days ago

Parly promet une vraie autonomie stratégique spatiale pour la France

* La ministre met en exergue des menaces croissantes

* “Toutes les options sont sur la table” pour y faire face

* Elle accuse la Russie d’espionnage satellitaire

par johanna Decorse

TOULOUSE, 7 septembre (Reuters) - Florence Parly s’est engagée vendredi à doter la France d’”une véritable autonomie stratégique spatiale” face aux “menaces portées par quelques grandes puissances” dans un contexte de militarisation de l’espace.

En visite à Toulouse sur les sites d’Airbus et du Centre national d’études spatiales (CNES), la ministre des Armées a livré une preuve détonante de sa détermination en accusant nommément les Russes d’”un acte d’espionnage” contre le satellite militaire franco-italien Athena-Fidus en 2017.

“Tout comme la terre, la mer, l’air et le cyberespace, l’espace exo-atmosphérique est devenu le théâtre de rivalités entre grandes puissances. Il est en train de devenir un champ d’opérations en tant que tel. La guerre des étoiles est bien autre chose qu’une fiction”, a-t-elle déclaré lors d’un discours au CNES.

Evoquant, outre le dossier Athena-Fidus, le projet de «force spatiale» des Etats-Unis, la ministre s’est inquiétée de “comportements pour le moins inamicaux voire hostiles d’un certain nombre de grandes puissances”.

“J’ai entendu bien des gens se gausser à l’annonce de la création d’une Space Force américaine. Je n’en suis pas. Je n’en suis pas du tout. J’y vois un signal extrêmement puissant : le signal des confrontations à venir.”

Pour répondre à ces menaces, “toutes les options sont sur la table”, a-t-elle souligné. “Tout comme je n’ai pas hésité à armer les drones, je n’hésiterai pas à proposer au président de la République des décisions fortes”, a-t-elle ajouté.

Un groupe d’experts doit lui soumettre des propositions d’ici le mois de novembre afin que la France se donne “les moyens d’agir et de surveiller”.

“NEW SPACE”

“La France a été pionnière de la conquête spatiale (…) Mais depuis quelque temps, alors que nos voisins changeaient en partie la nature de l’espace, qu’avons-nous fait ? Pas grand-chose ou en tout cas pas assez”, a déploré Florence Parly.

“Nous ne sommes pas protégés contre ces menaces. Non, l’espionnage et les actes offensifs, ça n’arrive pas qu’aux autres. Oui, nous sommes en danger, nos communications, nos manœuvres militaires comme nos quotidiens sont en danger si nous ne réagissons pas”.

“Nous construirons une véritable autonomie stratégique spatiale”, a promis la ministre en appelant à davantage de coopérations européennes dans le domaine.

Pour Florence Parly, il s’agit en premier lieu de “renforcer la capacité nationale de surveillance spatiale et de renseignement”.

“Pour réussir cette manœuvre, nous allons placer des charges utiles secondaires d’observation de l’environnement de nos satellites, autrement dit des caméras de surveillance, par exemple sur les satellites Syracuse que nous lancerons. Nous allons promouvoir le lancement de satellites dédiés à l’observation des objets dans l’espace”, a-t-elle précisé.

Elle a en outre souligné la nécessité de saisir “toutes les opportunités du ‘New Space’”, le spatial “low cost” ouvert à nouveaux acteurs grâce notamment au développement des petits et nano-satellites.

Florence Parly s’est portée garante des 3,6 milliards d’euros prévus dans la loi de programmation militaire 2019-2025 pour les investissements et le renouvellement des satellites.

Trois satellites d’écoute électromagnétique CERES seront lancés en 2020 pour la détection des centres de commandements et des flottes ennemies, suivis en 2022 par les deux premiers satellites de télécommunication Syracuse 4. (Edité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below