September 7, 2018 / 10:27 AM / 2 months ago

Saint-Marin envisage de demander une aide de €300 millions au FMI

MILAN, 7 septembre (Reuters) - La République de Saint-Marin envisage de demander un crédit de 300 millions d’euros au Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses banques, a-t-on appris auprès de deux sources.

Les six banques de ce micro-Etat de 34.000 habitants, enclavé en territoire italien, ont accumulé les créances douteuses à hauteur de 1,7 milliard d’euros, soit 117% du produit intérieur brut.

La Banque centrale classe 37% de ces prêts douteux dans la catégorie des créances irrécouvrables.

Parallèlement à cet appel au FMI, Saint-Marin se prépare à réduire les salaires dans la fonction publique et à réformer son système de retraite.

“Aucune lettre formelle n’a été adressée au FMI mais un dialogue est engagé depuis plus d’un an avec les institutions de Washington sur la nécessité de stabiliser la situation”, a déclaré une source. “La demande d’aide devrait être finalisée d’ici la fin de l’année, le programme d’assistance pourrait même avoir été finalisé d’ici là”, a-t-elle ajouté.

Une seconde source a confirmé que le gouvernement travaillait sur une requête officielle mais a ajouté qu’aucune décision n’avait encore été prise.

Un porte-parole du FMI a confirmé l’existence de contacts avec les autorités saint-marinaises. (Elvira Pollina Henri-Pierre André pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below