August 15, 2018 / 12:59 PM / a month ago

USA-Plus forte productivité en trois ans au T2

WASHINGTON, 15 août (Reuters) - La productivité aux Etats-Unis a crû à son rythme le plus élevé en plus de trois ans au deuxième trimestre, entraînant une baisse du coût du travail, mais la croissance de la productivité est restée modérée en tendance.

La productivité non agricole, qui mesure la production horaire par travailleur, a augmenté à un rythme annualisé de 2,9% sur la période avril-juin, montre la statistique provisoire publiée mercredi par le département du Commerce. Il s’agit du taux le plus élevé depuis le premier trimestre 2015.

Le chiffre de la croissance de la productivité au premier trimestre a été révisé à +0,3% au lieu du taux de 0,4% annoncé précédemment.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient à ce que la productivité du deuxième trimestre atteigne 2,3%.

Sur un an, elle a progressé de 1,3%.

Le gouvernement a également révisé les données remontant à 1947, ce qui n’a pas sensiblement modifié le tableau de la croissance médiocre de la productivité et le coût unitaire du travail a été plus élevé que prévu en 2017 après correction à la hausse de la rémunération horaire.

Le taux annuel de croissance de la productivité de 2007 à 2017 a été révisé en hausse de 0,1 point à 1,3%.

Le rebond de la productivité au deuxième trimestre a été marqué par une poussée de la croissance économique au cours de cette période.

Le produit intérieur brut (PIB) a crû à un taux de 4,1% sur le trimestre d’avril à juin, sa meilleure performance depuis près de quatre ans, après 2,2% au premier trimestre. La lenteur de la productivité suggère toutefois que le rythme de croissance du PIB au deuxième trimestre n’est pas tenable.

Le coût unitaire du travail a baissé à un rythme de 0,9% au deuxième trimestre. Il s’agit du rythme le plus faible depuis le troisième trimestre 2014. La croissance du coût unitaire du travail au premier trimestre a été révisée à +3,4% au lieu de +2,9% en première estimation.

Le coût du travail a progressé de 1,9% par rapport au deuxième trimestre de 2017, signe d’une inflation modérée des salaires.

Tableau: (Lucia Mutikani, Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below