August 3, 2018 / 1:45 PM / 2 months ago

LEAD 1-USA-La pénurie de main d'oeuvre pèse sur les créations d'emplois

* 157.000 emplois non-agricoles créés en juillet

* Taux de chômage à 3,9%

* Hausse de 0,3% du salaire horaire moyen (Actualisé avec précisions)

par Lucia Mutikani

WASHINGTON, 3 août (Reuters) - Les créations d’emplois aux Etats-Unis ont ralenti plus que prévu en juillet, en raison de la difficulté des entreprises à trouver une main d’oeuvre qualifiée, et le taux de chômage a baissé, témoignant d’un resserrement du marché du travail.

Le rapport mensuel publié vendredi par le département du Travail montre que l’économie américaine a créé le mois dernier 157.000 emplois non-agricoles et les statistiques de mai et juin ont été révisées pour faire état de 59.000 créations d’emploi supplémentaires par rapport aux précédentes estimations.

Le taux de chômage s’est établi à 3,9% contre 4% en juin. Il avait atteint un plus de 18 ans en mai à 3,8%.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 190.000 créations d’emploi et un taux de chômage de 4% en juillet.

Le ralentissement des créations d’emplois le mois dernier ne résulte pas de l’escalade des tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires, en particulier la Chine, mais plutôt d’une pénurie de main d’oeuvre. Il y a en effet 6,6 millions d’offres d’emploi non pourvues aux Etats-Unis.

Une enquête auprès des dirigeants de petites et moyennes entreprises publiée mardi montrait qu’un nombre record de PME ne parvenaient à recruter.

Selon cette enquête conduite par la National Federation of Independent Business (NFIB), les pénuries de main d’oeuvre concernent principalement les secteurs de la construction, de l’industrie manufacturière et du commerce de gros. Les petites entreprises ont aussi dit qu’elles rencontraient des difficultés pour embaucher du personnel non qualifié.

Le livre beige de la Réserve fédérale publié le mois dernier faisait lui aussi état de pénurie de main d’oeuvre dans une large gamme de métiers.

Les tensions sur le marché du travail poussent les salaires à la hausse.

Le salaire horaire moyen a progressé de sept cents, soit de 0,3%, après un gain de 0,1% en juin. Sur un an, sa progression atteint 2,7%, comme en juin.

La banque centrale américaine a toutefois maintenu ses taux directeurs inchangés mercredi en dépit de son optimisme sur la situation de l’économie et du marché du travail, laissant cependant la voie ouverte à un nouveau resserrement monétaire en septembre.

Le secteur manufacturier a créé 37.000 emplois le mois dernier après 33.000 en juin. Le secteur de la construction a embauché 19.000 personnes supplémentaires après 13.000 créations de postes en juin. Le secteur de la distribution a recruté 7.100 personnes après avoir détruit 20.200 postes le mois précédent.

Le secteur public a supprimé 13.000 emplois en juillet et les secteurs du transport, des services aux collectivités et de la finance ont aussi enregistré des destructions de postes.

Le dollar s’est inscrit en baisse face aux autres grandes devises après la publication des statistiques de l’emploi.

Les contrats à terme sur les principaux indices de Wall Street et les Bourses en Europe ont légèrement réduit leurs gains.

Tableau (Catherine Mallebay-Vacqueur et Marc Joanny pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below