August 2, 2018 / 9:31 AM / 3 months ago

CHANGES-Le sterling baisse, une hausse de taux de la BoE largement anticipée

LONDRES, 2 août (Reuters) - La livre sterling recule jeudi avant un relèvement des taux largement anticipé de la Banque d’Angleterre (BoE), les cambistes estimant qu’il ne devrait pas y voir de resserrement supplémentaire avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne en mars prochain.

La BoE devrait procéder jeudi à un relèvement de ses taux directeurs, pour les porter à leur plus haut niveau depuis la crise financière il y a près de dix ans.

Mais les investisseurs suivront principalement les commentaires du gouverneur de la banque centrale, Mark Carney, afin de savoir si cette décision marque le début d’une série de hausse de taux.

“La balance des risques est orientée à la baisse pour la livre sterling”, estime Lee Hardman, chargé de la stratégie sur le marché des changes chez MUFG.

“Un relèvement est presque totalement intégré et la BoE ne devrait pas donner de signaux restrictifs sur sa politique aujourd’hui en raison de la faiblesse de l’inflation et des incertitudes élevées liées au Brexit”.

A 11h29, la livre sterling recule de 0,37% à 1,3075 dollar, à un plus bas de plus d’une semaine, et est quasiment inchangée face à l’euro.

Les opérateurs de marché estiment à près de 90% la probabilité d’une hausse de 25 points de base des taux directeurs de la BoE. La décision est attendue ce jeudi à 11h00 GMT.

Malgré ces attentes, la devise britannique a accusé un repli face au dollar sur les trois dernières semaines, en raison des craintes entourant un possible échec du Royaume-Uni pour obtenir un accord avec Bruxelles avant sa sortie de l’UE.

Londres et Bruxelles, tout comme les membres même du gouvernement de Theresa May, sont encore loin de s’être mis d’accord sur l’avenir des relations commerciales entre les deux blocs.

Etant donné les risques entourant le Brexit, qui se conjuguent aux tensions commerciales internationales croissantes, certains économistes remettent en cause la nécessité d’une hausse des taux dès maintenant de la BoE.

“Nous considérons toujours la tentative de resserrement monétaire mise en oeuvre depuis la fin 2017 comme un risque inutile, et voyons plusieurs raisons pour lesquelles une hausse des taux n’est pas justifiée à ce stade”, observe John Wraith, chargé de la stratégie chez UBS, dans une note destinée aux clients.

* Graphique: Trade-weighted sterling since Brexit vote tmsnrt.rs/2hwV9Hv (Tom Finn, Blandine Hénault pour la version française, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below