June 8, 2018 / 7:16 AM / 5 months ago

Le président de ZTE s'excuse et veut tirer les leçons du passé

HONG KONG, 8 juin (Reuters) - Le président de ZTE Yin Yimin s’est excusé auprès du personnel, des associés, des actionnaires et de la clientèle vendredi, l’équipementier des télécommunications chinois devant payer une amende d’un milliard de dollars (845 millions d’euros) aux Etats-Unis pour mettre fin à une interdiction qui a mis l’entreprise à genoux.

L’accord passé avec le gouvernement américain et annoncé jeudi prévoit, entre autres, que ZTE change son conseil d’administration et son équipe dirigeante dans les 30 jours, verse une amende d’un milliard de dollars (845 millions d’euros) et place 400 millions de dollars sur un compte séquestre. Il comprend également la levée, pour dix ans, de l’interdiction faite au deuxième équipementier télécoms chinois d’acheter des composants américains, interdiction qui pourrait être à nouveau mise en place si de nouvelles infractions étaient commises.

Yimin a dit que l’entreprise s’emploierait à tirer les leçons de ses erreurs et à faire en sorte que les responsables rendent des comptes, a déclaré une source de ZTE.

“L’affaire met en avant des problèmes qui existent au niveau de la culture de la conformité de notre entreprise et au niveau des équipes dirigeantes”, écrit Yimin, selon la source, ajoutant que l’incident résulte d’erreurs commises par quelques responsables et salariés de ZTE.

Sijia Jiang à Hong Kong et Adam Jourdan Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below