June 7, 2018 / 3:04 PM / in 5 months

LEAD 1-G7-Les "Six" tenteront de convaincre Trump sans faiblir-Macron

(Actualisé avec autres citations)

OTTAWA, 7 juin (Reuters) - Les six membres du G7 hors Etats-Unis tenteront vendredi et samedi de convaincre Donald Trump d’infléchir ses politiques non coopératives et ne céderont rien sur leurs principes, a déclaré Emmanuel Macron jeudi au côté de Justin Trudeau.

La volonté des “Six” est d’essayer de trouver un texte signé par les “Sept” lors du sommet mais ils sont prêts à se retrouver à six contre un, a dit le président français lors d’une conférence de presse avec le Premier ministre canadien, à Ottawa.

Il a ajouté qu’il dirait à son homologue américain qu’il n’est pas envisageable de faire la guerre commerciale à ses alliés, à propos des droits de douane imposés par les Etats-Unis sur l’acier et l’aluminium, alors même qu’ils sont impliqués ensemble dans plusieurs conflits armés.

Comme Justin Trudeau, hôte du sommet, Emmanuel Macron a souhaité trouver une issue à ces tensions, et les deux dirigeants ont dit qu’ils expliqueraient à Donald Trump que le protectionnisme serait toxique pour l’économie américaine.

Les problèmes américains sont liés aux surcapacités de production ou aux questions de propriété intellectuelle, a répété Emmanuel Macron, visant la Chine sans la nommer, renouvelant son voeu de réformer l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour résoudre ces sujets.

“Les Etats-Unis sont certes une grande puissance économique mais s’ils allaient plus avant vers une forme d’isolationnisme, d’hégémonie brutale (...), ce serait mauvais pour les Etats-Unis d’Amérique, pour leur image, pour le pays, à court, moyen et long termes, ce serait mauvais pour ses concitoyens, ça je crois que le président Trump le sait”, a dit Emmanuel Macron.

“Notre volonté commune c’est d’abord d’essayer de trouver un texte qui sera signé par tout le monde”, a-t-il ajouté, mais “je crois que l’on ferait une erreur si l’on disait ‘on est prêt à renoncer à tout, à ne plus dire qu’on tient à l’Accord de Paris, au climat, au commerce’ pour avoir sept signataires”.

Le principal conseiller économique de la Maison blanche a déclaré mercredi que Donald Trump ne se départirait pas de la ligne sans concession qu’il a adoptée sur les questions commerciales.

Face aux difficultés, a souligné Emmanuel Macron, “il ne faut pas par principe s’interdire d’avoir un six plus un, ou un mot fort de la présidence que nous, nous soutiendrons totalement”.

“Vous dites ‘aujourd’hui le président Trump s’en moque complètement’, peut-être mais d’abord nul d’entre nous n’est éternel et donc nos pays, les engagements que nous avons pris nous dépassent”, a poursuivi Emmanuel Macron. “Peut-être que ça est égal au président américain aujourd’hui d’être isolé mais nous ça nous est aussi égal d’être à six si besoin était.”

Le G7 rassemble les Etats-Unis, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, la Grande-Bretagne et le Japon. (Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet et Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below