June 6, 2018 / 9:01 AM / 4 months ago

BOURSE-Wendel monte, HSBC passe à l'achat

PARIS, 6 juin (Reuters) - Wendel s’adjuge l’une des plus fortes progressions de l’indice SBF 120 mercredi matin à la faveur d’un relèvement de conseil des analystes de HSBC, qui estiment que la baisse du cours du groupe depuis le début de l’année offre une décote intéressante par rapport à leur estimation de son actif net réévalué.

Ils portent leur recommandation à “acheter” contre “conserver” avec un objectif de cours ramené à 139 euros contre 145 euros.

A 10h58, Wendel gagne 1,9% à 117,7 euros tandis que le SBF 120 avance de 0,1% seulement.

Les analystes de HSBC estiment l’actif net réévalué (ANR) du groupe à 169 euros par action, soit une baisse de seulement 5% par rapport leur estimation du 31 décembre 2017, alors que le cours de Wendel a reculé de 20% sur la même période, “l’une des plus mauvaises performances parmi les sociétés d’investissement en Europe”.

Selon HSBC, la sous-performance de la valeur ces derniers mois est imputable en grande partie au retard pris par le projet d’introduction en Bourse du groupe d’infrastructures IHS, dont Wendel détient 21,3%.

Le projet, dont le lancement était attendu initialement au premier semestre de cette année, a été freiné entre autres par les difficultés rencontrées par IHS au Nigeria, où certains de ses comptes bancaires sont gelés depuis la fin 2017, qui s’ajoutent à la faiblesse de la devise nigériane.

“Les incertitudes sur le Nigeria et IHS seront probablement encore d’actualité pendant un certain temps”, écrivent les analystes de la banque britannique.

“Toutefois, nous pensons que le niveau actuel offre une bonne opportunité d’investir dans Wendel avec une décote importante (32%) par rapport à l’actif net réévalué”, ajoutent-ils en précisant que cette décote sur l’ANR est proche de son plus haut niveau depuis cinq ans.

Ils estiment en outre que Wendel offre un bêta (un coefficient de volatilité) plus élevé que la plupart des autres acteurs cotés du secteur.

Ils reconnaissent toutefois un manque de catalyseurs à court terme en l’absence d’acquisitions ou de cessions.

Laetitia Volga, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below