June 5, 2018 / 8:53 AM / 5 months ago

BOURSE-Engie à la traîne, le nucléaire belge préoccupe HSBC

PARIS, 5 juin (Reuters) - Engie fait moins bien mardi matin que l’indice CAC 40 après l’abaissement de la recommandation de HSBC, que la banque britannique justifie entre autres par les risques liés au parc nucléaire belge du groupe.

Le titre du groupe d’énergie progresse de 0,11% à 13,73 euros à 08h45 GMT alors que le CAC 40 gagne 0,27%. Il a perdu jusqu’à 1,68% dans les premiers échanges.

HSBC a abaissé son conseil sur la valeur à “alléger” contre “conserver” et ramené son objectif de cours à 12,80 contre 14,10 auparavant.

“Les espoirs d’Engie d’ouvrir sa filiale belge à de nouveaux investisseurs se heurtent à d’importants obstacles”, expliquent les analystes de la banque en référence au projet du groupe de trouver des partenaires locaux à Electrabel.

Le mois dernier, Engie a déclaré qu’il assumerait ses obligations liées à ses activités belges et qu’il étudiait diverses options pour “renforcer l’ancrage territorial” de celles-ci, alors que le gouvernement du royaume envisage une sortie totale du nucléaire d’ici 2025.

HSBC rappelle que si le marché belge ne représente qu’une part négligeable des profits du groupe, il concentre environ 30% de son endettement net et constitue une source de risque politique majeure.

“Nous sommes préoccupés par la possibilité qu’Engie soit contraint d’augmenter significativement le niveau de ses provisions sur le nucléaire”, souligne HSBC, qui ajoute que “le parc nucléaire belge exploité par Engie continue de sous-performer”.

“Nous pensons que ce risque occulte les progrès réalisés ailleurs et augmente la prime de risque”, poursuit la banque, ce qui annule l’effet positif de la révision à la hausse de ses estimations de bénéfice par action et de dividende.

HSBC reproche également au groupe français son “manque de simplicité” et la persistance de son modèle de conglomérat alors que les allemands E.ON et RWE se sont engagés sur la voie de la spécialisation.

En Bourse, Engie accuse un repli de 5,3% depuis le début de l’année alors qu’E.ON est stable et que RWE affiche un bond de 20,65%.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below