June 1, 2018 / 5:04 PM / 5 months ago

Total maintient son projet à La Mède malgré la menace de blocage

PARIS, 1er juin (Reuters) - Total continuera à discuter avec les agriculteurs français et a décidé d’acheter 50.000 tonnes de graines de colza par an en France pour sa bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône), a déclaré vendredi le PDG du groupe pétrolier.

Patrick Pouyanné a ajouté que le projet de lancer ce site de production de biocarburants juste après les vacances d’été, vers le début septembre, était maintenu en dépit de l’appel au blocage lancé la veille par le syndicat agricole FNSEA.

La FNSEA menace de bloquer les raffineries dans toute la France à partir du 10 juin pour protester contre la hausse attendue des importations d’huile de palme utilisées à La Mède.

Total a précisé que les 500.000 tonnes de matières premières nécessaires chaque année à la production des biocarburants à La Mède proviendraient pour 60% à 70% d’huiles végétales et pour 30% à 40% de graisses animales, d’huiles de cuisson usagées et de résidus d’huile de palme usagée.

Les 60% à 70% d’huiles végétales comprennent des huiles de palme, de colza, de tournesol et de soja.

Patrick Pouyanné, qui s’exprimait en marge de l’assemblée générale des actionnaires de Total à Paris, a déclaré à des journalistes que le groupe avait identifié quelque 100.000 tonnes de graisses animales disponibles en remplacement de l’huile de palme, ce qui permettra de ramener la part de l’huile de palme en dessous des 300.000 tonnes.

“Je défendrai ce dossier. On a fait un dossier exemplaire où, partant d’une activité déficitaire, pour préserver l’emploi en France, on a investi 275 millions d’euros pour faire cette bioraffinerie”, a-t-il dit.

La France consomme environ trois millions de tonnes de biocarburants par an et en produit juste un peu plus de 50%. Le reste, importé, provient notamment pour 750.000 tonnes d’Asie du Sud-Est et d’Argentine.

“Notre projet représente 500.000 tonnes (d’huiles comme matière première, NDLR). D’une certaine façon, le projet de bioraffinerie à La Mède rendra la France beaucoup plus indépendante”, a déclaré Patrick Pouyanné.

Bate Felix, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below