May 31, 2018 / 6:48 PM / 3 months ago

LEAD 2-Espagne-Le socialiste Sanchez devrait devenir chef du gouvernement

(Actualisé avec représentante du Parti populaire, précisions)

MADRID, 31 mai (Reuters) - Le socialiste Pedro Sanchez était quasi certain jeudi soir de devenir le nouveau président du gouvernement espagnol, son parti étant assuré d’obtenir suffisamment de voix vendredi pour renverser le gouvernement sortant dirigé par Mariano Rajoy.

Pedro Sanchez a reçu le soutien de six partis totalisant 180 voix à la chambre basse du Parlement pour voter la motion de censure qui sera présentée au vote par le Parti socialiste (PSOE) vendredi, soit plus que la majorité absolue des 176 voix nécessaires. Le Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy est minoritaire à la chambre basse à la composition particulièrement fragmentée.

Le soutien décisif est venu du Parti nationaliste basque (PNV) qui a fait savoir qu’il avait décidé de voter la censure.

Deux partis indépendantistes catalans ainsi que Podemos (gauche), un autre petit groupe basque et un parti des îles Canaries ont déclaré qu’ils soutiendraient la motion de censure.

Mariano Rajoy n’était pas présent jeudi aux débats au Parlement. Peu de temps avant d’obtenir le soutien du PNV, Pedro Sanchez avait dit à Mariano Rajoy qu’il était encore temps de partir et d’éviter l’humiliation de devenir le premier chef du gouvernement espagnol à perdre un vote de confiance.

“Êtes-vous prêt à démissionner? Démissionnez aujourd’hui et partez de votre plein gré”, a déclaré Pedro Sanchez à Mariano Rajoy. “Vous faites partie du passé, d’un chapitre que le pays est sur le point de fermer.”

“Mariano Rajoy ne démissionnera pas” en amont du vote de vendredi, a rétorqué la secrétaire générale du PP, Maria Dolores de Cospedal, en marge des débats au Parlement.

GOUVERNEMENT “FRANKENSTEIN”

Le PNV a créé la surprise. Il avait soutenu le budget de Mariano Rajoy pas plus tard que la semaine dernière mais il a décidé de retirer son soutien au gouvernement après la condamnation à de lourdes peines de prison de plusieurs dizaines de personnes liées au PP dans une retentissante affaire de corruption.

Pedro Sanchez a déclaré que s’il prenait le pouvoir, il s’en tiendrait au budget approuvé par Mariano Rajoy, et chercherait également à entamer un nouveau dialogue avec la Catalogne sécessionniste.

Mariano Rajoy a défendu son bilan jeudi devant les députés de son parti.

“Le Parti populaire a une large majorité de membres respectables et honnêtes et c’est pourquoi les électeurs nous ont toujours fait confiance. Les socialistes nous avaient laissé un pays en ruiné et nous avons rétabli la croissance et l’emploi”, a déclaré Mariano Rajoy.

Il a accusé les socialistes de vouloir mettre en place un gouvernement “Frankenstein” avec des partis dont les opinions divergent.

Il avait déclaré mercredi qu’il n’avait aucune intention de démissionner et qu’il entendait mener à son terme son mandat de quatre années.

José Luis Abalos, le député chargé de présenter officiellement la motion de censure au nom des socialistes, a déclaré aux députés du PP que la décision de justice dans l’affaire de corruption avait déclenché une vague d’indignation à travers le pays.

“Alors que des familles souffraient à cause de la crise, vous êtes devenus millionnaires”, a-t-il déclaré aux députés du PP. (Julien Toyer, Jesús Aguado et bureau de Madrid; Arthur Connan, Jean Terzian et Danielle Rouquié pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below