May 31, 2018 / 7:42 AM / 4 months ago

LEAD 1-Le siège de Korean Airlines perquisitionné

(Nouvelle source, précisions, contexte, cours de Bourse)

par Haejin Choi et Joyce Lee

SEOUL, 31 mai (Reuters) - Le ministère public sud-coréen a procédé jeudi à une perquisition du siège de la compagnie aérienne Korean Airlines dont certains membres de la famille fondatrice sont soupçonnés de détournement de fonds, d’évasion fiscale et d’abus de confiance, a déclaré jeudi à Reuters un représentant du parquet de Séoul.

Ce n’est pas la première fois que la famille fondatrice de la compagnie aérienne se retrouve sous les feux de l’actualité. La police sud-coréenne a réclamé le mois dernier une interdiction de voyager à l’encontre de Cho Hyun-min, l’une des filles du président de la compagnie aérienne, accusée d’avoir aspergé l’un des participants d’une réunion d’affaires.

Cho Hyun-min est la soeur cadette de Heather Cho, qui avait fait parler d’elle en 2014 lors de l’incident devenu célèbre des noix apéritives.

La colère de la cadette a remis sur le devant de la scène l’agacement du public face au comportement jugé méprisant de certains descendants des fondateurs des chaebols, ces conglomérats familiaux qui dominent l’économie sud-coréenne.

Les avocats de Cho Hyun-min n’ont pu être joints dans l’immédiat.

Le parquet du district sud de Séoul examine également des mouvements de fonds suspects au sein de comptes d’associés et de membres de la famille Cho, a ajouté le représentant du parquet.

Le ministère public a ouvert une enquête pour évasion fiscale présumée à la suite d’un examen du fisc qui se demandait si le président Cho Yang-ho s’était acquitté d’impôts à payer sur des actifs étrangers hérités de son père, a rapporté l’agence de presse Yonhap jeudi.

Un porte-parole de Korean Air Lines a dit à Reuters sans autre précision qu’une équipe d’enquêteurs se trouvait au siège social.

Le président Cho a démissionné ce mois-ci de ses fonctions de co-directeur général de Jin Air, un peu après que les autorités eurent envisagé de supprimer la licence de la société affiliée parce que Cho Hyun-min siégeait au conseil d’administration bien qu’étant citoyenne américaine.

La police sud-coréenne a par ailleurs demandé jeudi un mandat d’arrêt contre Lee Myung-hee, l’épouse du président Cho, notamment pour voies de fait, a annoncé la Seoul Metropolitan Police Agency.

La police a recueilli le témoignage de 11 personnes affirmant avoir été molestées ou insultées par Lee, a déclaré un policier à Reuters.

L’action Korean Air a fini sur une perte de 0,16% en Bourse de Séoul, après avoir perdu jusqu’à 1,1% en séance, tandis que l’indice Kospi a gagné 0,58%. Jin Air a cédé 1,95%. (Nicolas Delame et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below