May 29, 2018 / 11:09 AM / 6 months ago

Constancio invite Rome à relire les règles de soutien de la BCE

BERLIN, 29 mai (Reuters) - Toute intervention de la Banque centrale européenne (BCE) pour venir en aide à l’Italie en cas de problèmes de liquidités doit s’inscrire dans le cadre du mandat de la banque et respecter “certaines conditions”, a dit mardi son vice-président sortant.

“L’Italie connaît les règles. Ils feraient peut-être bien de les relire”, a déclaré Vítor Constâncio dans un entretien au magazine Spiegel dont une copie a été envoyée avant publication, en réponse à la question de savoir si la BCE interviendrait si besoin pour sauver l’Italie d’une situation d’insolvabilité.

Les “opérations monétaires sur titres” (OMT), un mécanisme d’urgence de rachats d’obligations de la BCE qui n’a jamais été utilisé à ce jour, pourraient servir au sauvetage de l’Italie si besoin, mais il est assorti d’une longue liste de conditions.

Pour être éligible aux OMT, un pays doit s’inscrire dans le cadre d’un programme d’ajustement ou de précaution du Fonds européen de stabilité financière (FESF)/Mécanisme européen de stabilité (MES) et l’aide apportée doit pouvoir se justifier du point de vue de la politique monétaire européenne.

Les rendements des emprunts d’Etat italiens flambent mardi en raison de la crise politique qui secoue la péninsule et qui pèse également sur l’euro et les actions.

Le président italien Sergio Mattarella a nommé lundi l’économiste Carlo Cottarelli, un ancien du Fonds monétaire international (FMI), à la tête d’un gouvernement de transition chargé de préparer le budget 2019 et d’organiser des élections législatives anticipées, sans doute à l’automne ou début 2019.

Le rendement à 10 ans de la dette souveraine italienne a grimpé à 3% ces derniers jours, mais il reste en net retrait par rapport à son niveau au plus fort de la crise de la dette en zone euro. Son rendement était à plus de 6% mi-2012 au moment de la promesse du président de la BCE Mario Draghi de faire “tout ce qu’il faudra” pour sauver l’euro. (Michael Nienaber, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below