May 29, 2018 / 10:04 AM / 5 months ago

Elior se veut plus strict dans l'utilisation de sa trésorerie

PARIS, 29 mai (Reuters) - Elior, qui a lancé il y a deux semaines un troisième avertissement sur résultats en sept mois, va se montrer plus strict en matière d’utilisation de sa trésorerie, a déclaré mardi Philippe Guillemot, directeur général du groupe de restauration collective.

Lors d’une conférence téléphonique organisée dans la foulée de la confirmation de résultats semestriels préliminaires publiés le 16 mai, il a estimé que les perspectives générales restaient bonnes, ajoutant que celles-ci seraient détaillées dans la présentation d’un plan d’entreprise à trois ans prévue le 26 juin.

“Le cash est roi. Nous allons être plus disciplinés en matière d’utilisation de notre cash et plus sélectifs dans les projets. Au cours des trois prochaines années, vous pouvez vous attendre à une baisse du ratio des dépenses d’investissement par rapport au chiffre d’affaires après le pic atteint cette année”, a dit Philippe Guillemot.

Au 31 mars 2018, fin du premier semestre 2017-2018 d’Elior, l’endettement a augmenté de 155 millions d’euros pour atteindre 1,783 milliard, en raison, entre autres, d’une génération de trésorerie négative (-65 millions d’euros, comme au premier semestre 2016-2017) et d’une série d’acquisitions en Amérique du Nord.

Sur l’ensemble de l’exercice, Elior entend limiter ses dépenses d’investissement à 300 millions d’euros.

Après avoir ouvert en hausse de près de 1,4%, le titre Elior cède 2,28% à 14,56 euros à midi, dans un marché parisien cependant en nette baisse (-1,4% pour le SBF 120). Cela porte à plus de 15% le recul de la valeur depuis le début de l’année, du fait surtout du plongeon de près de 14% subi lors de la seule séance du 16 mai.

Ce jour-là, Elior avait dit n’attendre plus qu’une croissance organique “proche de 3%”, une marge brute retraitée comprise entre 7,5% et 7,8% - contre 8,3% en 2016-2017 - et un résultat net par action ajusté en baisse par rapport à l’exercice 2016-2017. Ces objectifs révisés ont été confirmés mardi.

Au premier semestre 2017-2018, Elior a également redit que sa marge brute ajustée était ressortie à 6,9% contre 7,9% il y a un an.

L’avertissement sur résultats d’Elior était intervenu une semaine après que Compass, numéro un mondial du secteur, avait fait état de chiffres semestriels inférieurs aux attentes tandis que Sodexo, le numéro deux, a lancé un “profit warning” fin mars.

Dominique Vidalon, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below