May 23, 2018 / 10:51 AM / 2 months ago

Mode-Carven devrait être placée en redressement judiciaire

PARIS, 23 mai (Reuters) - Carven, ancienne “success story” de la mode française, devrait être placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris avec pour objectif de trouver un repreneur.

Tombée dans l’oubli dans les années 1980, Carven avait renoué avec le succès en 2010 sous la houlette de son PDG Henri Sebaoun et de son directeur artistique Guillaume Henry, grâce à un positionnement mêlant créativité et prix modérés.

Ses robes gaies vendues autour de 350 euros s’arrachaient alors comme des petits pains.

Mais la griffe ne s’est pas remise du départ de son créateur à la fin 2014.

Après avoir maintes fois changé de designer, Carven a presque divisé ses ventes par deux en l’espace de trois ans. Son chiffre d’affaires est tombé à 20 millions d’euros à la fin 2017, contre près de 40 millions en 2014.

“Carven est en cessation de paiement et va demander ce mercredi son placement sous la protection du tribunal de commerce de Paris via une procédure de redressement judiciaire”, a déclaré un porte-parole de la société, confirmant une information des Echos.

La procédure devrait permettre d’ouvrir une période d’observation de quelques mois pour pouvoir rechercher un repreneur, a-t-il ajouté.

Outre les difficultés liées à la ligne créatrice, la société a également subi un accident industriel, les collections printemps-été 2018 n’ayant pas été livrées dans les temps, ce qui a coûté deux millions d’euros à l’entreprise.

La société Béranger, holding contrôlant 100% du capital de Carven - détenue notamment par le distributeur Bluebell qui avait acquis une participation majoritaire dans l’entreprise en 2016, le fonds Turenne Investissement et Henri Sebaoun - a quant à elle entamé une procédure de sauvegarde le 18 mai auprès du tribunal de commerce de Paris.

Carven, qui emploie une centaine de salariés, compte quatre boutiques en propre et 300 points de vente dans le monde.

Elle n’a pas de dette bancaire à long terme.

Créée par Carmen de Tommaso en 1945, la marque s’était rendue célèbre dans les années 1950 par ses tailleurs et ses robe à carreaux de vichy rose. Elle habillait alors Michèle Morgan ou Edith Piaf.

La griffe qui signait les uniformes des hôtesses d’Air France dans les années 1970, a ensuite entamé un lent déclin, au fil de ses propriétaires successifs et de multiples contrats de licence.

Longtemps doyenne des créateurs français, la fondatrice de Carven est morte en 2015 à l’âge de 105 ans.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below