May 18, 2018 / 9:49 AM / in 6 months

MARCHÉS-La situation politique en Italie aura un impact modéré-Pictet

PARIS, 18 mai (Reuters) - L’évolution de la situation politique en Italie aura un impact modéré sur les marchés, estime Frédéric Rollin, conseiller d’investissement chez Pictet AM.

Les dirigeants du Mouvement 5 Etoiles (M5S) et de la Ligue se sont entendus jeudi sur les grands principes d’un accord de gouvernement qui prévoit de réduire les impôts tout en amplifiant les dépenses sociales mais risque de se heurter à l’hostilité des partenaires européens de Rome, déjà confrontés au Brexit.

La perspective d’un tel gouvernement de coalition en Italie a causé un regain d’aversion au risque qui est néanmoins resté principalement cantonné aux actifs italiens et à l’euro.

La Bourse de Milan perd vendredi 1,45% et s’achemine vers une baisse de près de 3% sur la semaine. En revanche, l’indice Stoxx 600 est en passe de signer une huitième semaine consécutive de hausse.

“Pour l’instant, on ne scénarise pas un impact très important des difficultés politiques en Italie”, dit Frédéric Rollin.

“Evidemment, si on a la mise en place d’un gouvernement plutôt anti-européen, ce ne sera pas une très bonne chose. On peut avoir encore un écartement des spreads entre l’Italie et l’Allemagne mais on n’anticipe pas de crise majeure parce qu’on imagine mal pour l’instant qu’un gouvernement italien puisse réellement envisager une sortie de la zone euro”, ajoute-t-il.

Le rendement de emprunts d’Etat italiens à 10 ans se rapproche de 2,2%, au plus haut depuis octobre dernier, alors qu’il évoluait à 1,9% en début de semaine. Le spread avec le Bund allemand de même échéance s’est élargi jusqu’à près 160 points de base, un niveau technique considéré comme critique.

La situation pourrait encore évoluer sur le plan politique, fait valoir le stratège de Pictet AM.

“Est-ce que le gouvernement va réformer ? Est-ce qu’il y aura de nouvelles élections ? On ne le sait pas. Certains analystes disent que la Ligue est en train de remonter dans les sondages, ce qui n’est pas le cas pour le M5S, donc la Ligue pourrait avoir intérêt à de nouvelles élections qui la positionneraient encore plus favorablement dans le gouvernement.”

Les inquiétudes autour de l’Italie ont participé ces derniers jours à la baisse de l’euro, tombé à un plus bas de six mois face au dollar.

“L’Italie participe peut-être à la baisse de l’euro parce que cela peut paraître plus important vu des Etats-Unis ou d’Asie mais nous pensons que la baisse de l’euro par rapport au dollar a d’autres sources qui sont plus importantes”, dit Frédéric Rollin.

Avant la résurgence des craintes sur le dossier italien, l’euro avait déjà faibli en raison du renchérissement général du dollar lié notamment au différentiel de taux entre les Etats-Unis et la zone euro.

“Nous avons tendance à sous-jouer un peu ces événements en Italie, mis à part peut-être pour ceux qui sont très activement présents sur les emprunts d’Etat italiens.” (Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below