May 17, 2018 / 7:57 AM / 6 months ago

France-Reflux des ventes de logements neufs au premier trimestre

    PARIS, 16 mai (Reuters) - Les ventes de logements neufs ont marqué le pas au
premier trimestre sans toutefois décrocher des niveaux élevés de fin 2017, sur
fond de réorganisation du secteur HLM, selon les données publiées jeudi par le
ministère de la Cohésion des territoires et la fédération des promoteurs
immobiliers (FPI).
    Le nombre de réservations de logements neufs entre janvier et mars a reculé
de 5,1% par rapport au premier trimestre 2017, à 30.100 unités, selon le
ministère. Sur la même période, les mises en vente enregistrent une hausse de 2%
par rapport au premier trimestre 2017, à 31.900 logements.
    Les réservations d'appartements ont reculé de 4,5% sur un an, à 27.700
unités, sur fond de stabilisation de l'offre. Sur le marché des maisons
individuelles, un recul de 11,7% est enregistré pour les réservations, mais les
mises en vente enregistrent en revanche un net rebond (17,3 %), avec 3.000
maisons vendues au premier trimestre.
    "Avec une baisse de la demande et une hausse de l'offre de logements,
l'encours de logements proposés à la vente de fin de trimestre progresse et
s'établit à 108.500 unités", note en outre le ministère de la Cohésion des
territoires.
    Dans les zones tendues A et A bis, comme la région parisienne, la Côte
d'Azur et la zone frontalière suisse, les mises en vente ont augmenté de 4,0%
par rapport au premier trimestre 2017 tandis que les réservations sont restées
stables (-0,1%). Seules les régions Île-de-France et Corse voient leurs mises en
vente et réservations augmenter par rapport au premier trimestre 2017.
    Dans les autres grandes agglomérations, la contraction des réservations est
plus marquée (-9,9%) malgré la hausse des mises en ventes (+3,8%). Ailleurs,
dans les autres communes de plus de 50.000 habitants et les zones rurales (B2 et
C), les mises en ventes comme les réservation accusent une baisse, signe d'un
marché "déprimé" selon le ministère, après un certain dynamisme l'an dernier.
    Pour la FPI, dont l'observatoire statistique national fait état de 31.500
logements réservés au premier trimestre, en baisse de 10,2 % sur un an, ce
ralentissement concentré sur les ventes en bloc s'explique par "une baisse
conjoncturelle après de fortes ventes aux organismes HLM en fin d'année 2017 et
la réorganisation en cours du secteur, qui reconfigure sa politique
d'investissement". 
    Le projet de loi Elan, débattu en commission cette semaine à l'Assemblée
nationale prévoit une refonte du secteur notamment par le biais de regroupements
des bailleurs.
    Au niveau des mises en vente, analysées comme stables sur douze mois mais en
recul par rapport au premier trimestre 2017, les promoteurs immobiliers
signalent "une difficulté croissante pour renouveler l'offre" et proposent en
conséquence de compléter le projet de loi Elan afin de renforcer la politique de
l'offre.    
    
 Le point sur la conjoncture française       ECO/FR
 Graphique: Les chiffres clés de l'économie  tmsnrt.rs/2B7G9qP
 
 (Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below