May 15, 2018 / 3:54 PM / in 7 months

Le feu vert de Pékin à la fusion Qualcomm-NXP toujours en attente

PÉKIN/SHANGHAI, 15 mai (Reuters) - L’offre de rachat de Qualcomm à 44 milliards de dollars sur son concurrent NXP Semiconductors attend encore le feu vert des autorités chinoises, ont indiqué des sources, faisant reculer l’espoir qu’un apaisement apparent des tensions commerciales avec les Etats-Unis ait incité Pékin à accélérer son enquête sur l’opération en vue d’un feu vert.

L’approbation de la Chine devrait dépendre des avancées dans les négociations commerciales entre les deux pays, selon trois sources bien informées, alors que des responsables chinois et américains se rencontrent cette semaine à Washington pour un deuxième cycle de négociations sur ce dossier crucial.

Ils ont fait peu de progrès lors de leurs discussions à Pékin début mai. L’ambassadeur des Etats-Unis en Chine a déclaré mardi que les positions restaient “très éloignées”.

Washington et Pékin ont menacé d’imposer des dizaines de milliards de droits de douane au cours des dernières semaines, éveillant la crainte d’une guerre commerciale qui pourrait avoir un impact négatif sur les chaînes d’approvisionnement dans le monde et freiner les projets d’investissement des entreprises.

Le rachat de NXP par Qualcomm est une victime collatérale de la montée des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. L’opération a obtenu huit des neuf autorisations requises dans le monde et n’attend plus que celle de la Chine.

Lundi, l’action NXP a pris 11,85% et Qualcomm 2,73% à Wall Street, à la suite d’une information de Bloomberg News selon laquelle Pékin avait repris l’examen du projet de rachat.

Mais deux sources ont dit à Reuters qu’il n’y avait aucun nouvel élément sur ce dossier, à l’étude depuis que Qualcomm à déposé à nouveau sa demande auprès du régulateur en avril.

Le ministère chinois du Commerce et la SAMR (State Administration for Market Regulation) n’ont pas voulu commenter dans l’immédiat et Qualcomm n’a pas répondu à une demande de commentaire.

La Chine ne devrait pas approuver l’opération tant que les négociations commerciales et les discussions autour de ZTE sont en cours mais pourrait rapidement donner son feu vert “au moment choisi” sur le plan politique, selon des avocats spécialistes des affaires antitrust et des sources proches de Qualcomm. (Michael Martina et Adam Jourdan, Juliette Rouillon pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below